Association des Hyperinsulinismes
Grand Trail du Lac2018-10-24
Voilà une Finish Line qui fait du bien !

Après quelques mois difficiles, je renoue enfin avec le plaisir de passer cette fameuse ligne d'arrivée.

Tout n'a pas été simple...

Je me suis appliqué à rester dans mon programme en effectuant les 11 premiers kilomètres à 12km/h et en n'engageant pas trop dans les premières pentes.
Mais les premières descentes me rappellent que je suis en délicatesse avec mes viscères et des crampes m'empêchent de progresser sereinement.
Une bonne chute où il n'y avait vraiment pas de raison de se butter sur quoi que ce soit me fait penser que le Trail ce n'est pas pour cette année !!
Voilà de quoi ébranler une confiance qui n'était déjà pas très présente.

Mais bon, NON, je ne vais pas encore m'arrêter en chemin. Je cherche du coup en moi tout ce qu'il pourrait y avoir de positif et je continue jusqu'au ravitaillement 2 où je pointe avec 30 places de perdues.
Nous attaquons ensuite une partie plus technique et pas de doute c’est ce qui me plaît le plus. Passage en balcon dans les rochers, descentes avec passage câblé avant de descendre sur les berges de la pointe Nord du lac.

Nous retrouvons du plat pour aller de Chatillon jusqu'à Chanaz et là Go pour du pentu à plus de 20\\% pour reprendre de la hauteur. Je monte à un bon rythme, je suis bien, je pointe d'ailleurs au ravito 4 avec 30 places de moins qu'au dernier pointage.
Le moral est au beau fixe notamment lorsque j'apprends que dans 10km cela sera le ravito d'Ontex, ravito que je sais être sur le chemin du retour :-)
Je double encore pas mal de monde sur cette partie qui nous réserve pas mal de dénivelé. A Ontex, un bol de pâtes, 2-3 patates et hop Go pour retrouver le Col du Chat sur un parcours de 'crête' avec une succession de montées / descentes.

Au Col du Chat, je sais ce qui m'attend, et c'est avec enthousiasme que je m'attaque à 5km avec plus de 850m de dénivelé positif pour ensuite redescendre sur Bourget du Lac en perdant 1300m en 7km. Une descente qui fait mal aux guiboles, mais la perspective de la ligne d'arrivée aide à oublier un peu la douleur.

Avec la volonté de finir sous les 11h, je coupe la ligne en un peu plus de 10h32, content et fier du travail fait.

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Raid du castor2018-10-22
J'avais dit que j'en referais, et bien voilà cette année encore je prends le départ au côté de Bonav pour ce Raid Orientation.

Et cette année cela sera sur le parcours XL avec au programme COurse à pied, VTT'O, Run&Bike, VTT'O, Course d'Orientation, VTT'O, Canoë.

48km au compteur, un petit jardinage pour trouver la 4 et la 5 de la CO, sinon rien à redire sur notre parcours.

Merci Bonav pour ta bonne qualité d'orientation et de me faire encore participer à ce genre d'épreuve qui est vivante, rebondissante, ...

Comme l'année dernière je dis à refaire :-)

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Fontaine aux filles2018-09-25
Voilà une bonne idée, une course en binôme avec aux moins une fille.

Complication de dernière minute pour trouver une coéquipière, qui finalement me fait participer avec Carine.

On ne s'est rien dit, je me cale derrière, je lui laisse une épaule d'avance, et nous commençons notre belle épreuve.

Un bon moment de partage car nous ne cessons d'échanger. Elle me parle notamment de son Association (créée dans le but de mener des actions de soutien pour des causes humanitaires comme « le foyer de Balimba »).
Site de l'association : http://onestensemble.eu/

Nous finissons ce parcours sympa, où un buffet en guise de ravitaillement nous attend.

Représentation Trail1000Etangs, complété par la présence de Daniel & Sandra !




Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

UT4M XTrem 160 20182018-08-30
Décidément cette course ne veut pas de moi. Car après l'échec de 2014, la phase de préparation a encore été compliqué.

La découverte début Juillet que j'étais atteint de la maladie de Lyme m'amène à ne pas pouvoir faire une préparation digne de ce nom pour une épreuve de ce calibre.
Les 3 semaines d'antibiotiques n'arrangent rien, mais me soigne et c'est bien là le principal.

Ne pouvant plus me faire rembourser à la date du retour de la prise de sang, je prends le départ en sachant que cela serait compliqué car la charge d'entraînement serait insuffisante.

Détendu et prenant plaisir sur ce beau Vercors : Moucherotte, Pic Saint-Michel, descente vers Saint-Paul de Varces et montagne d'Uriol, ce premier Massif est traversé avec un tracé magnifique, technique et avec de fort dénivelé.

Petit tour à la base vie de Vif, un peu de plat et nous retournons dans le vraie : de bon raidar, caillouteux à souhait dans cette Oisans (Taillefer) en guise de 2ème Massif avec 2 belles montées pour débuter (Col de la Chal et Grande Cuche).
Cette enchainement me rappel, d'ailleurs, des souvenirs de 2014.

Arrivé à la Morte ou 4 ans auparavant je pliais bagage.
Ma puce me dit, on s'arrête mais on ne bâche pas ici.

Elle a bien raison l'aventure ne s'arrêtera pas là mais la fatigue m'ayant déjà fait peur, je décide de dormir, chose que je n'aurais jamais pensé possible pour moi.
1h plus tard je reprends les sentiers par le pas de la vache, une bien belle ascension qui nous fait découvrir, là haut, des terres sauvages et préservés.

Lac de Poursollet, plateau des lacs, et Chalet de la Barrière sont la partie douce avant une descente "infernale" vers Rioupéroux (7km 1500m-) qui rappelle que les descentes sont les plus dures passages pour les UltraTrailers.

La fatigue générale se faisant sentir, je souhaitais finir ici avant de me blesser. D'un commun accord avec Ma Puce, direction Arselle.
Bonne idée, cette longue et dure montée est à vivre (- de 4km pour 1200m+).

Je mets fin à cette aventure de 93km (7000m+/6000m-) à Arselle.
Ce week-end grenoblois m'a réconcilié avec le Vercors et l'UT4M.

Merci aux organisateurs et aux bénévoles.
Une Grand Merci pour mon premier cadeau de Non Finisher :-)
Merci à vous tous pour vos nombreux messages !
Et merci à ma Puce de me suivre dans mes épopées un peu folle.

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Morvan Oxygène Trail2018-08-19
Quand une invitation de Cédric apparait, je viens et je cours...

Malheureusement je ne cours pas bien longtemps... ...

Au départ du 55 km, je m'élance sans prépa spéciale, retrouve Alex (Ancien collègue de l'armée) sur la ligne de départ, et m'élance en bonne forme ...

Que néni rien ne va au 35ème plus rien, plus de jus, plus de son, je décide de continuer jusqu'au prochain ravito en marchant.

Pas grave je transforme ce très bon week end avec quelques images de ce très belle évènement à vivre : Clic ici

La découverte d'une nouvelle maladie rare que vous devez soutenir : Clic ici

Et de nouveaux endroits sur notre territoire à visiter : Clic ici

Comment positiver quand pas grand chose ne va ... Vivement demain !!!

#trail #trailrunning #courirpourgabriel #morvanoxygentrail #teamchavet #cryo2s #morvan #morvanoxygentrail

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Triathlon Belfort L2018-05-30
Ce 26 Mai cela faisait à peine 6 semaines que je me décidais à franchir le pas.

Je m'inscrit donc pour la deuxième fois à ce Triathlon de Belfort distance L.

Conscient de n'avoir pas le temps d'être à fond :

- Reprise de la natation, après 3 ans d'arrêt, que depuis 2 mois.
- Sport par intermittence depuis la Saintélyon début décembre. (dure hiver après 6 Gros Trail dont 2 Ultras finis, en 2017)

C'est en toute conscience que je vais dans la prépa comme en course essayer de gérer au mieux.

Superbe week-end avec la famille Lalloz, ou je termine avec un chrono honorable de 5h31m32s soit que 10 minutes de plus qu'en 2015.

Après analyse je perds un peu de temps sur chaque discipline, mais certainement beaucoup d'énergie sur les 2 premières qui ne permettent pas de valoriser ma progression en course à pied.

Tant pis et c'est très bien comme ça : JE SUIS HEUREUX de ce Chrono.

Voir le classement

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Trail du Mont Avril2018-04-23
Course non prévue, mais week-end en Bourgogne oblige, me voilà au départ de ce Trail ce 22/04.

Merci Cédric de l'info, même si je ne suis pas super satisfait du chrono, je suis bien content d'avoir participé à cette épreuve qui fêtait sa 10ème bougie.

Pas de préparation pour performer, du vélo la veille, les premières chaleurs,... sont peut-être les raisons de cette non forme.
Mais cela ne doit pas me satisfaire et je prends note pour changer 2-3 axes de préparation.

En tous cas tracé plutôt "roulant" surtout sur la première partie, avec tout de même quelques passages légèrement techniques.
Un bon moyen de découvrir ces paysages magnifiques, entre forêts et vignes, avec des bénévoles accueillants.

Et quel plaisir de voir son pote remporter cette édition et offrir à chaque gagnant (des différentes épreuves) une séance gratuite dans son Centre de Cryothérapie Corps Entier à Air Réfrigérée qui ouvrira ses portes le 4 Mai 2018.
Petite Pub :-) : www.cryo2s.fr

NB : Sur la photo, on en est au 2ème km et j'ai déjà l'air asphyxié ...

27 km 850m+, 2h52m30s (44ème / 118)

Voir le classement


Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Année 2017 - Le Film2017-12-17



Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

SaintéLyon2017-12-05
64ème Edition de cette mythique SaintéLyon et me voilà au départ...

Une chance cette année on aura de la neige, du froid, du verglas, ... tout ce qui peut faire que les techniciens vont s'amuser :-)

Un 4ème SAS de départ qui va désavantager, une fraicheur du bonhomme peu présente après cette belle année de compétition.
Mais que nenni on va quand même tout faire pour gérer et finaliser l'année sur un bon chrono.

Je pars donc en aisance sans forcer, avant d'aborder ce coeur de course enneigé et verglacé.

Je laisse partir Oliv', Antho et Mario et aborde les premiers "sentiers" avec les premiers retardataires des vagues précédentes.

Premier ravito, trop de monde, je file sur le prochain ou je reviens sur Mario. On part ensemble au train jusqu'à une série de descente technique où je le perds.
Après un court instant d'attente je file seul.
Difficile de se frayer un chemin avec tout ce monde que ce soit dans les montées enneigées ou dans les descentes techniques où bon nombre piétine par peur.

A 20 km de l'arrivée je retrouve des amis d'entrainement de TO2, une brève discussion et nous repartons, enfin seul, car je vais plutôt pas mal là.
Avant de, à 13km de l'arrivée, retomber dans un moment difficile. Mathieu en profite d'ailleurs pour repartir avant moi au dernier ravito.
La possibilité de finir sous les 9h se profile et je gère mon effort afin de finir cette course en 8h55.

Bien content d'en finir et de mon chrono, me voilà finisher d'une classique de plus !

Bravo à l'organisation, aux bénévoles. Mercis à tous les cadeaux que vous nous avez fait.

NB : Une force en plus ce Samedi soir, avec les copains sur la ligne de départ et croisés sur la course. Merci les Amis.

Classement: 840ème au scratch sur 7000, 282ème V1 sur 1904 classés (8h55m41s / 8.18km/h)

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

UMNT 20172017-11-02
Ultra Montain National Tour

Challenge de Barbare, où tu dois terminer 2 Ultras dans l'année aux moins pour apparaître classés.
Et pour le calcul, c'est le résultat des tes 3 meilleures qui sont retenues.

Tu as le choix parmi 9 dates, bon moi un peu fou quand même, j'en ai choisi 3 :

- Ultra Pas du Diable (122km 6500m+)
- 6666 Occitane (120km 7000m+)
- Échappée Belle (144km 11000m+)

Comme vous le savez, mon abandon sur la 6666 ne me permet pas d'augmenter mon capital.
J'ai donc marqué 225 points sur le Pas du Diable (course Master) et 61 sur l'Echappée Belle.

Avec mes 286 points, je me classe 56ème sur 80 ayant fait aux moins 2 Ultras.

A noter que 1721 personnes ont participé à aux moins 1 course de l'UMNT cette année.

Le classement : "Classement"

Toutes les infos sur le challenge ici : "https://www.umnt.org/"

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Trail Beaujolais Vert2017-10-16
Ce Samedi 14 octobre je prends la route direction Cublize (Lac des sapins) pour prendre le départ de la première édition du trail du beaujolais vert.
Mon choix se porte sur le 55 km qui affiche pas moins de 2500m de dénivelé.

Je suis parti sur un rythme soutenu, histoire de voir où cela irait, et bien jusqu’au 25ème. Car ensuite cela a été plus dur.
1500m de dénivelé quand même, je passe en mode gestion afin de limiter la casse.

Nous passons plusieurs sommets (croix neuve, croix sarret, col de la croix rosier, col de la croix marchampt, mont soubran, croix des moines, radar météo, roche des fées) dans des pourcentages parfois très élevés.

Au 44ème nous en avons fini avec les longues montées, je tente autant que possible de trottiner afin de limiter la casse.
Un calcul savant me fait penser qu’en ne lâchant rien je devrais passer sous les 7 heures, c’est donc après encore un bon raidar et une longue descente vers le lac que je coupe la ligne en 6h50.

Pas de remords, pas de regrets, je voulais essayer d’aller plus vite, j’ai encore du travail pour tenir la distance…


Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Raid du Castor2017-10-11
Vendredi 19h47, Bonav me contacte et me demande : Manu, tu fais quoi Dimanche matin ?
Ce qui se traduit par des retrouvailles 2 jours plus tard au Grand Parc Jonage Miribel pour prendre le départ de mon premier Raid Multisports Orientation en équipe.

Nous savons du programme que nous ferons de la course d’orientation, du VTT et du canoë. Mais aucune idée de l’ordre dans lequel cela va se passer…

Un départ « cahotique » et hop nous enfourchons nos VTT pour le début de ce Raid. Une seule carte par équipe, c’est Bonav qui s’y colle.
Dès que nous avons un visuel sur la balise je fonce pour poinçonner celle-ci.
Lui travaille sur la suivante en continuant son chemin, moi une fois fait je file le retrouver et Go!

Nous ne quitterons pas cette tactique même lorsque nous abordons l'épreuve à pied.
La 53 on s'en rappellera, des sentiers, des chemins, en veux-tu en voilà nous font perdre 15 bonnes minutes.

Mais nous finissons tout de même par sortir de là et nous reprenons nos vélos pour enchainer par la dernière épreuve de Canoë.
Nous entamons cette dernière épreuve en quatrième position, mais que néni, nous nous propulsons à la troisième place malgré de "léger" ronds dans l'eau, dixit le barreur Bonav ;-)

Et voilà mon premier Raid Multisports fini sur la boîte. Grand plaisir, j'en referai c'est sur !!!

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Echapée Belle2017-08-28
Vizille 5h30 ce vendredi 25 août, Anthonin vient de me déposer devant l’arche de départ de la 5ème Edition de l’Echappée Belle.

Les 40 premiers kilomètres sont compliqués, notamment entre Arselle et la Pra, je n’ai pas de jambes et ma motivation en prend un coup.
Après quelques larmes, je décide de passer en mode rando++ et d’attendre ce soir où l’arrivée de mon assistance de choc me fera certainement le plus grand bien.

De nombreux lacs, des chutes d’eau, un glacier, une vue imprenable!
C’est à travers cailloux et cailloux que nous nous frayons un chemin pour atteindre la croix de Belledonne (2926m point culminant de la course), suivie du col de Freydane, avant de se poser au Refuge Jean Collet.

Je repars avec Samuel, une connaissance lyonnaise, cela fait du bien! Nous entamons une succession d'ascensions : Col de la Mine de Fer, Brèche Fendue et une longue descente jusqu'au Habert d’Aiguebelle, notre 4ème ravito.
Nous repartons, après une bonne soupe, attaquer le Col de l’Aigleton dont la fin est “verticale”.
Après une courte descente, où une douleur au genou est apparue (blocage douloureux), nous montons le col de la Vache qui est rendu encore plus difficile (s’il en était besoin) par la tombée de la nuit.

Samuel est monté plus vite, c’est donc tout seul que j’attaque ensuite la longue descente vers la station du Pleynet.
Travail du mental, nous surplombons la station, on se dit "c’est bon, il n’y a plus qu’à descendre", mais en fait nous faisons une boucle de 4km avant de finalement atteindre la station où je retrouve avec grande joie Ma Puce et Daniel.

J’en profite pour me changer, manger des spaghettis bolognaise et me voilà reparti avec Daniel (qui m’accompagne en mode Pacer), direction Gleyzin par la Montagne de Tigneux.
On subira un orage et de la pluie mais nous arriverons au ravito dans les temps prévus.
Ravito rapide, je veux profiter de la fraîcheur de la nuit pour avancer le plus possible, j’attaque donc la longue montée du Col de Moretan.

Jusqu’au Refuge de l’Oule, ça monte mais ce n’est pas encore trop raide, par contre les 4 derniers kilomètres sont très ardus et comme depuis le début dans des "pierriers".
La descente est tout aussi pentue, devient même aérienne sur cette crête sympa et après plusieurs pierriers nous retrouvons un peu d’herbe à vache pour rejoindre Périoule.

Le soleil cogne déjà fort, j’essaie de courir un peu sur la partie descendante, avant d’attaquer une forte pente sur chemin (500m sur 2km). Une fois celle-ci derrière, c’est les montagnes russes à travers bois jusqu’à la station Super Collet.
30-45 minutes d’avance sur les prévisions, j’attends mon assistance de choc qui se fait surprendre par mon chrono.

Sous une forte chaleur, et de nouveau avec Daniel, c’est parti pour un long bout de chemin.
Je continue à essayer de progresser en trottinant, nous nous arrêtons à de multiples reprises pour nous rafraîchir et nous ravitailler dans les sources et les torrents.

Ma montre coupe l’exercice pour je ne sais quelle raison, nous demandons donc aux coureurs du 85 des infos pour savoir où nous en sommes. Je n’avais pas noté mais cette étape annonce un cumul de 1600m+, cela va piquer alors que nous venons de passer les 100km.

Le Col d’Arpingon n’en finit pas de ne pas venir, c’est une succession de petits cols tous aussi raides les uns que les autres. Enfin le col passé, une longue descente nous amène à Val Pelouse où j’ai bien du mal sur la fin.

Besoin d’une pause “cerveau”, je m’allonge un peu pendant que ma puce me masse les cuisses. Après 1 heure de calme, je repars à la tombée du soleil affronter cette avant-dernière étape.

A ma grande surprise cela va plutôt bien, même si le rythme n’est pas trop élevé au début.

Quelques vaches sur le sentier, que nous poussons gentiment, les cols de la Perrière et de la Perche passés, me voilà sur un terrain plus propice à la course à pied, pfff cela fait du bien.
Encore le sommet du Grand Chat qui se monte facilement, et feu sur la descente vers le dernier ravitaillement. J’annonce à mon assistance que cela va aller plus vite que prévu et je dévale à vive allure jusqu’au Pontet où j’arrive avec 1 heure d’avance.

Je retrouve après une petite soupe Ma Puce et Daniel qui se prépare pour la dernière ligne droite.
A peine parti, je ne trouve pas mon portable, on prévient Ma Puce, ouf il était resté au ravito !!

Nous attaquons la dernière ascension, moi collé aux baskets de Daniel, je souffle fort pour rester accroché.
Nous voilà au-dessus, nous sommes sur un grand chemin, je cours et nous rattrapons des groupes, Elise, déjà vue plusieurs fois, et Cédric que je branche en passant.
Cédric nous rattrape et s’élance trop fort pour moi dans la descente. Mais je continue tout de même à progresser à bonne allure.
A 3h33 du matin, je dis à Daniel que je vais tout faire pour arriver avant 4h. Et c’est en finissant à 12km/h que nous arrivons vers cette cloche qui m’aura attendu 45h50.

Voir le classement


Commentaires (3).
Ajouter un commentaire

Trail de la Falaise2017-06-25
Une semaine après mon échec à l'occitane, je voulais finir le travail.

Sans doute je n'en avais pas assez eu !!

En tous cas après 2-3 courses sélectionnées, me voilà parti sur Grenoble où je pourrai bouffer du dénivelé et courir avec un (des) pote(s).

Un petit 19 bornes avec 900 de D+, voilà un programme qui annonce la couleur.

Je pars donc à bloc, je finis l'ascension en 10ème position, mais bon après, cela se gâte sur le plat et la descente. Mon défaut et mon manque de fraicheur me font reculer de 7 places.

Mais bon je voulais aller à fond, chose faite, et je finis dans un chrono qui me va à ravir : 1h51'17"

Voir le classement


Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

6666 Occitane2017-06-23
Que dire, si ce n'est que je m'en veux :

De ne pas avoir bien préparé mon sac
De ne plus faire attention à ce que j'ai dans ma pharmacie
De prendre à la légère mes épreuves
De vous décevoir ...

... surtout mes proches (mon amour et mes enfants) de ne pas tout faire pour qu'ils soient fières de moi lorsque je passe la ligne d'arrivée.
Car tous ces sacrifices consenties, par eux, doivent voir un résultat à cette hauteur...

Nuit d'avant course, avec 2 réveilles, où tu as juste le temps de filer au WC.
Des soins 45 minutes avant le départ grâce à la Team Chavet, qui me permette de me présenter sur la ligne de départ.

Mais, malgré de pas trop mauvaises sensations, mon alimentation est insuffisante pour moi et après 43 km l'énergie n'est plus là...
Après une longue réflexion, ma décision est prise, et je rendrai mon dossard au 60ème pour ne pas subir une fin de course qui serait trop traumatisante.

Le lendemain, la sensation amer vient prendre le dessus et la déception est bien présente.
Vite on file vers le futur objectif pour ne pas trop y penser.

NB : Malgré plus de bitume qu'en 2015, j'aime les cailloux du Caroux !!!!

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Ultra Pas Du Diable2017-05-02
Près de 20 mois après l’accident et plus de 2 ans après la 6666 Occitane, me voilà de retour sur un Ultra.
Direction St Jean Du Bruel pour participer à l’Ultra Pas Du Diable 120km 6500m+.

Après plusieurs mois d’entraînement, et plus particulièrement les 3 derniers où j’ai accéléré la cadence, je me sens capable de finir en moins de 24 heures.
Une gêne à la fesse droite et une nouvelle douleur sous le pied gauche me mettent quand même un peu le doute mais je garde mon plan, partir sur les 2-3 premières lignes au départ et faire ma course au rythme.

Arrivée en 9h28 à mi-course, tout est au vert pour être dans les temps. Une bonne pause (trop longue) et je repars avec beaucoup de mal, jambes refroidies et trop mangé vont me pénaliser dans cette longue montée à la sortie du ravitaillement.

Il me faudra pas mal de temps pour faire passer cette erreur et encore plus pour faire sortir de ma tête le fait que je ne crois plus aux moins de 24 heures.
En fait je ne sais plus vraiment, mais je crois bien que ce n’est qu’à environ 15km de l’arrivée que la réalité me saute aux yeux et à 2km que je peux arracher moins de 23 heures.

De la mono-trace, de la non trace, de la « tu es sûr que c’est là la trace », … des grottes, le saut de la chèvre, …, des pentes raides en montée et en descente vont nous faire découvrir cette très belle région dans une ambiance vraie « trail ».

J’en profite d’ailleurs pour aller féliciter « Manu » le responsable de ce très beau parcours, on échange 5 minutes et j’apprends avec joie que celui-ci diminuerait encore les « grands chemins » si le Parc Naturel lui permettait.

Au final une très mauvaise sensation durant cette épreuve, certainement des démons qui trônent encore, mais à froid 2 jours après, je suis bien décidé à continuer ma saison.
Et très content de mon chrono de 22h58 qui me place à la 60ème place.

Rendez-vous dans 5 semaines à la 6666 Occitane.

Voir le classement

Commentaire (1).
Ajouter un commentaire

Prépa Mois 3 sur 32017-05-01
La dernière ligne droite commence maintenant, plus que 4 semaines avant le Grand rendez-vous avec mon premier vraie dossard trail depuis l'accident.

Gêné par une douleur derrière la fesse droite souvent suivi d'un blocage à l'ischio, je vais jongler entre continuer le travail et repos pour ne pas se blesser plus.

A noter :
- Un super tracé découvert en compagnie d'Oliv au départ de St Romain au Mt d'Or (14km 770m+) avec quasi que du sentier.
- Une magnifique balade en Chartreuse concocté par Antho, avec Steph, et une première sur la dent de Crolles (27km 2200m+).

Rendez-vous maintenant le 29 avril à 4h00 pour le départ de l'Ultra Pas Du Diable.



Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Prépa Mois 2 sur 32017-04-03
Je souhaitais augmenter la charge, et bien, c'est chose faite en ce 2ème mois de préparation.
J'ai augmenté :
- En vélo
- En course à pied
- En dénivelé
- En charge sur le week-end choc
- Je suis même allé nagé ...

Week-end Choc effectué sur le massif de Belledonne le samedi (début de parcours de l'Echapée Belle) et sur le massif de Chartreuse le Dimanche.
Neige et pluie le samedi, avant de traverser le nuage le dimanche. Dommage pour les panoramas.

Fin des 2 mois de monté en puissance, petite récup pour digérer les 75km (4200m+) du week-end, et entame du dernier mois avant le jour J.

A noter une douleur récurrente à l'ischio-jambier droit...



Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Prépa Mois 1 sur 32017-03-07
Petit mémo du premier mois de travail en vue de l'Ultra Pas Du Diable.

Les objectifs étaient sur les 3 premières semaines d'effectuer 2 grosses sorties (Aux moins 2 heures) par semaine.
Il m'a fallu donc aller chercher du temps le soir en semaine. Frontale obligatoire sur des parcours reconnus de jour afin de ne pas trop jardiner.

Tout en gardant un niveau d'activité assez élevé à côté, on peut dire que dans l'ensemble, le volume est respecté.

Seule petite frayeur fin de 3ème début de 4ème semaine à cause d'une légère douleur à la cheville gauche. A surveiller!

Gérer cette douleur a été le fil rouge afin que je puisse effectuer un premier week-end de charge qui s'est traduit par :
- Un dépoussiérage (9km, 250m+) le vendredi dans Croix-rousse.
- Une sortie de 35km (1550m+) le samedi
- Une découverte de Bugey le dimanche pour 18km (1050m+)
- Une séance escaliers à Chazeau le lundi (8km 600m+)

Direction le 2ème mois, en essayant d'augmenter la charge.

NB : Petite mention spéciale à mes nouveaux compagnons d'entraînement qui m'aide énormément, pour ne pas les citer : Steph, Antho et Oliv' (dans l'ordre ... du plus "expérimenté" au plus jeune...)




Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Bilan20162017-01-28
Une nouvelle année, une nouvelle orientation.

La course à pied, c'est encore un peu dure.
La reprise ce n'est pas pour maintenant, le trail c'est pour demain.

Ce sera une année vélo pour faire mes premières cyclosportives.
Un jolie dénivelé quand même et une reprise de CAP à partir du mois d'août.

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Cyclosportives2016-07-04
Les 3 Ballons dans les Vosges, je ne pouvais pas, en tant que grand Fan de vélo et habitant aussi près de l'épreuve, ne pas y participer.

Mon choix va "forcément" sur le grand parcours, je regarde rarement les autres, même si là encore je file vers une épreuve inédite.

La semaine précédente, le doute s'installe et j'envisage de ne faire que le petit parcours car j'ai peur de ce monument! J'en discute avec Daniel mais celui-ci me confirme que le 213 kilomètres est une "obligation".

Me voilà donc, avec plein de craintes, au départ de ce premier Grandfondo.

Un départ canon avec de belles pointes de vitesse sur la Corveraine, par chance les radars ne sont pas de sortie. Moi ma seule idée c'est de passer en tête de mon groupe afin que ma famille puisse m'apercevoir parmi ces milliers de participants et bingo ils sont bien là et me voient sans soucis d'autant plus avec ma Goretex orange que je quitterai très peu durant la journée.

Mis à part des maux au psoas côté gauche en début de course, en fait jusqu'au Ballon d'Alsace et un coup de moins bien dans le Grand Ballon enfin plus précisément dans le Col d'Amic, la journée s'est plutôt bien passée.

Chevrères, Ballon d'Alsace, Hundsdruck, Grand Ballon par Amic, Oderen, Croix seront les cols du jour, un joli programme qui s'enchaîne pour ma part au train.

Un dernier passage à vide dans la petite Finlande au cœur des 1000 Etangs, petit oubli de ravitaillement, me fait perdre pas mal de temps pour finalement sous des trombes d'eau rallier l'arrivée en 9h44 sur la montre (218km au compteur, 4200m+, 22,4 km/h de moyenne).

Pour finir cette première moitié d'année orientée vélo, Marc nous a proposé de l'accompagner au GFNY MONT VENTOUX qui s'est déroulé le 26 juin.

Au programme de ce deuxième Grandfondo, 133 km, pour cette 2ème édition, bien entendu le Mont Ventoux par Bédoin (voie royale 7-11% de pente), mais également en hors d'œuvre le col de la Péronière, le col des Aires par Brantes, le col de l'Homme Mort ainsi que quelques bon faux-plats qui auraient pu mériter un petit nom.

Un départ plus calme que sur les 3 Ballons nous permet de rester quelques hectomètres ensemble avec Yannick et Daniel, mais tous habillés de nos tuniques vertes on se perd de vue assez vite.

Je roule aux sensations et celles-ci sont plutôt bonnes. Je monte au rythme et en doublant, cela donne des ailes! Je profite d'un groupe quasi que d'américains sur les transitions plates. Je prends quelques relais, je m'amuse bien et les kilomètres défilent...

Jusqu'au 90ème où les sensations dans les jambes sont moins sympas et où je commence à me dire que le Ventoux avec les jambes dures, cela va se gâter.

Je passe sur le tapis du KOM Ventoux avec ½ heure d'avance sur mes prévisions et une grosse montée en température. Sur la route, une fontaine, j'en profite pour me rafraîchir avant d'attaquer les pentes raides.

Dans les pentes raides, pas assez de lucidité pour m'alimenter, je décide de me poser à l'ombre pour un mini-ravitaillement.

La route jusqu'au chalet Reynard se termine enfin et après un bref arrêt au ravito je file affronter ces derniers kilos, surtout les 2 derniers qui avec le vent sont les pentes les plus dures de la fin d'ascension.

Je passe la ligne d'arrivée en moins de 6 heures (5:57:57 pour 21.46 km/h de moyenne) très heureux de moi et d'en terminer.

Commentaire (1).
Ajouter un commentaire

Bilan 20152016-01-02
Voici les chiffres :

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Septembre à Décembre2016-01-01
Petit retour sur les mois qui ont suivi l'accident :
- Septembre : Néant, immobilisation complète

- Octobre : Reprise de la marche, de la natation et du vélo tourisme.
Cela donnera :
- Marche : 44 km (110m+)
- Natation : 4,3 km
- Vélo : 20 km (30m+)

- Novembre : C'est le début du commencement, dure dure la reprise mais retour de vrai sortie vélo
Cela donnera :
- Marche : 14 km (60m+)
- Vélo : 210 km (858m+)

- Décembre : Le mois de la vrai reprise, non sans mal, mais avec envie
Cela donnera :
- Marche : 62 km (1100m+)
- Vélo : 381 km (3576m+)
- Rameur : 4,3 km

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Bilan Août 20152015-08-31
J'aurais préféré vous faire mon résumé de ma première finish line d'un Ironman, mais cela sera juste le bilan d'une moitié de mois arrêté assez brusquement sur la D5 à l'entrée du village de Sillegny.

Mais on ne va pas se morfonde tout le temps et regarder de l'avant.
Regardons vite fait ce début août qui était mon dernier bloc avant grande échéance.
C'est l'une des premières fois où je sentais, certes une fatigue due à la charge de travail, mais aucune douleur particulière type micro "blessure" qui te pourrisse l'esprit.
Je vais donc garder cette ligne de conduite pour le futur!

A noter ma première séance de rythme sur 22km tenu en 4'48/km.

J'avais quand même fait pendant ces 14 jours :
Course à pied : 59 km (248m+)
Vélo : 358 km (3210m+)
Natation : 11.5 km

Espérant ne pas finir l'année sur ces chiffres...



Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Bilan Juillet 20152015-08-03
Fin Juin, c’était récupération de l’Occitane.

Juillet sonne donc le retour aux choses sérieuses avec en vue l’Ironman de Vichy fin Août.
Je laisse donc à moitié de côté les sorties trail (j’en aurai fait une ou deux quand même) pour privilégier le vélo et la course sur route.
Je réalise donc mon plus gros mois de vélo avec ces 845 km.
A noter 3 sorties en 3 semaines de plus de 100km dont une seule avec le club, les autres effectuées en solo : Une dans les vosges et une en région parisienne.
Pour la course à pied, je vais dire merci à Johny de m’en faire « ch.er » tous les lundis avec du travail de VMA que je ne pratique jamais.
Cela paiera après : Cest ça!
Côté natation le chiffre n’est pas ridicule par rapport aux autres mois de l’année mais j’aurais souhaité peut-être en faire un p’tit peu plus… Pas d’excuse particulière.
En tous cas un bon mois de travail !

NB : Et bien entendu un GRAND MERCI à ma PUCE pour me laisser autant de temps!

Les chiffres :
Course à pied : 111 km (2020m+)
Vélo : 845 km (6780m+)
Natation : 11.2 km


Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Bilan Juin 20152015-07-03
Il est interdit de rattraper l'entraînement que l'on pense ne pas avoir fait.
Quand sonne l'heure du repos, il faut le faire.
Du coup, en vue du Grand Raid de l'Occitane, ce mois de juin aura été assez léger.

Deux semaines avant le jour J, j'ai préféré faire des footings avec du renforcement musculaire (Flexion, Fente, Gainage, Chaise) plutôt que de "casser de la fibre" dans des descentes en trail.
Même si j'ai eu mal aux jambes assez tôt sur l'occitane, cela m'a quand même permis de bien finir.

En tous cas, un mois de juin qui se conclut de belle manière grâce à cette grande répétition en vue de la Diagonale des fous!

Maintenant cap sur un peu de vacances, ... oups sur l'Ironman de Vichy fin août!

En chiffres :
Les minis-chiffres du mois :
- Course à pied : 187 km (7710m+) merci la 6666Occitane
- Vélo : 208 km (1818m+)
- Natation : 3.9 km
- Kayak : 7.6 km

NB : En photo avec Antoine Guillon organisateur de la 6666Occitane (où vous devez aller, les vrais trailers). Pour ceux qui ne le connaissent pas, 8 participations à la Diagonale des fous de la Réunion dont 7 fois dans les 4 premiers!

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

6666 Occitane2015-06-24
En vue de la Diagonale des fous, j’ai cherché un trail d’une petite centaine de kilomètres avec un bon ratio km/dénivelé afin de préparer au mieux ce défi du mois d’octobre.
Sans trop la connaître, même si j’en en avais entendu parler, mon choix se porte sur la 6666 Occitane avec ses 114km et ses 6666m+.
Bien m’en a pris car après lecture, elle est encore, pour cette 6ème édition, annoncée comme « La Course préparatoire à la Diagonale ».
De plus, qui mieux comme organisateur que Mr Antoine Guillon, 8 « Diag » au compteur dont 7 dans les 4 premiers.

C’est en manque de travail en dénivelé négatif et de course à pied en général depuis fin avril que je me présente sur la ligne de départ ce 21 juin à 6h00.
Je ne suis pas des plus sereins pour affronter ce périple à travers le Caroux, je décide donc de partir le plus souple possible et de gérer au maximum les descentes afin de ménager au mieux les « quadris ».

Les 35 premiers km avec leurs 1382m+, annoncés comme un « amuse gueule », se passent bien malgré une forte chaleur. En tous cas, le choix du parcours, souvent sans même la marque d’un quelconque sentier, nous promet un superbe Ultra !
Ensuite, en quittant le ravitaillement des 35km, les choses se gâtent pour moi, je n’ai plus vraiment de force, je monte au ralenti et me traîne dans les descentes, je prends mon mal en patience et il en faudra car cela durera jusqu’à Colombières au kilomètre 49.

En repartant de ce nouveau ravitaillement, nous prenons la direction d’un bloc de difficultés : 16.5km avec 1487m+ et 1527m-. Dans un cadre magnifique (Gorges de Colombières, Cascade d’Albine) qui me redonne des jambes, nous enchainons 3 ascensions à fort pourcentage et des descentes techniques dont une particulièrement aérienne. A priori il s’agit d’un chemin : l’Esquino d’Aze, que je n’ai pas su déterminer au milieu de plaques de roches et/ou cailloux assez souvent instables. Heureusement que le balisage était bien posé dans ces parties vertigineuses.

Nous voilà maintenant à la base vie de Mons La Trivalle km 65.5, j’y prends une douche, me change pour plus de confort en retrouvant le sac que je m’étais préparé, me fait masser et après une petite soupe, je repars bien marqué mais avec le moral pour aller au bout.

Je prends donc la direction de Montahut en passant par Bardou avec son joli paon perché sur le toit d’une maison ! Après une légère descente, nous achevons l’ascension pour au final 1100m+ sur 10km. Le temps est long car je suis seul et le moral est usé par ces enchainements toujours aussi techniques. A la sortie du point d’eau, il est temps de sortir la lampe pour descendre jusqu’à Mauroul où le ravito dans la cabane du chasseur est bien reposant. Je me pause d’ailleurs peut-être un peu trop, les jambes sont plus que lourdes en repartant une deuxième fois vers Montahut. Une pause de 10 minutes au milieu du chemin et c’est parti pour la succession de 2 cols, d’abord le Grifoulas mais surtout pour atteindre le col d’Ourliade par une paroi abrupte que l’organisation a aménagé avec des cordes pour nous aider à gravir ces murs ! Que du bonheur en pleine nuit et en plein vent, non non tu ne te dis pas : « mais qu’est-ce que je fous là !!!! ». C’est ensuite une longue descente qui nous amène au ravito d’Olargues.

Je sens mon ventre se serrer, j’ai les jambes bien fatiguées, et je n’ai pas le moral, c’est dur, nous sommes au 93ème kilomètres avec déjà 5440m+. Je décide de boire une bonne soupe, un coca et de retourner me faire masser le temps de laisser le sang retourner faire un tour près de l’estomac pour que celui-ci fasse son boulot. Bien m’en a pris, tout a l’air de se passer comme ça, je rigole avec les bénévoles, en voici même une qui veut me soigner les pieds, je lui dis : « non, on va laisser les chaussettes », cela a l’air de coller, je me fais un sandwich Tuc/Jambon/Tuc, un dernier coca et je repars affronter ce dernier semi qu’il nous reste à faire.

Direction le pic du Naudech, dernière difficulté. Je me sens bien, je suis en rythme, les jambes répondent et monte en moi la senteur de « l’écurie ». Une fois les antennes passées, la descente vers le dernier ravito du col de la Garlande est encore fort technique et cela défile pas mal pour moi, je rattrape d’ailleurs 3 gars, cela me rebooste encore plus.

A la Garlande, le bénévole m’annonce ma 54ème place, je repars sans trop perdre de temps car maintenant à 11 kilomètres de l’arrivée je suis bien décidé à vite en finir. Je n’oublie pas de continuer à bien m’alimenter en barre énergétique pour avoir le maximum d’énergie, tant pis pour le goût désagréable. Les 8 derniers kilos, que l’on avait bien fait d’aller reconnaître l’avant-veille, merci Johny et Cédric, je vais les faire à une allure que je n’aurais pas imaginée quelques heures auparavant et finir en trombe ces derniers moments.
Je m’en mets d’ailleurs les larmes aux yeux lorsque je me rends compte que je double suffisamment de personnes pour atteindre le top 50 des finishers.

Comme dirait l’autre, « Roquebrun tout le monde descend », et je finis quasi au sprint (pour moi je m’entends) et franchis la ligne en 47ème position à 6h27 du matin soit 24h27min34sec au chrono.
Un petit entretien avec Antoine Guillon, une remise du sac finisher par lui-même, je suis content de le féliciter pour son parcours de vrai trail qui cherche à chaque instant les pires difficultés pour notre plus grand plaisir.
Amis vrais trailers, c’est pour vous une destination à cocher pour vos programmes à venir !

Pour finir, extrêmement heureux de cette fin de course, un peu déçu de ne pas avoir préparé au mieux, enfin peut-être ce que je croyais, il aurait peut-être fallu lâcher prise et ne pas me poser de questions sur cette prépa, peut-être pas si mal que ça… …
En tous cas, la saison peut continuer !!!

Voir le classement
Voir les photos

Commentaires (2).
Ajouter un commentaire

Bilan Mai 20152015-06-03
Au mois de mai, fais ce qu’il te plaît…
Pour moi cela aura été le mois du repos, des chiffres très bas surtout en course à pied.
Pas sûr que cela soit très bénéfique pour la 6666 Occitane de fin juin mais en tous cas pour le Triathlon de Belfort, j’avais bien la « patate ».

A noter ce mois-ci :
- Une sortie en solo de 165km de vélo, pour m’habituer à de longues sorties et valider le travail (Body Geometry Fit) de positionnement sur mon Kuota chez Cyclo Story Metz
- Un 15 km pour travailler le rythme en début de mois
- Le triathlon de Belfort, bien entendu, premier vrai défi de l’année

Les minis-chiffres du mois :
- Course à pied : 74 km (960m+)
- Vélo : 480 km (4340m+)
- Natation : 3.6 km

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Triathlon Belfort LD2015-06-01
Premier objectif de la saison terminé ce samedi 29 mai 2015 au Lac du Malsaucy après 5h21min.

Tout ne commençait pas de la meilleure des façons puisqu’après à peine quelques mètres dans l’eau me voilà pris de panique et de suffocation… les responsables sont : la combi qui me compresse, l’absence de ma tranquillité bien callé dans ma ligne d’eau, le fait de ne pas voir le fond de l’eau, … Je prends sur moi, je barbote un peu en brasse indienne « avec la main en sifflet vers l’extérieur », et après avoir recouvré mes esprits, je repars dans des conditions un peu plus tranquilles. A tel point que j’en oublie de lever la tête, ce qui me fait faire quelques « ronds dans l’eau ».
Je sors en 38min44 à la 356ème place sur 520 partants, pas si mal que ça au vu de mes fortes capacités en natation.

Ces « bons moments » passés, sous un temps incertain, nous enfourchons nos vélos et prenons la direction du Ballon d’Alsace.
En première partie jusqu’à Masevaux, plusieurs petits coups de cul mais un vent dans le dos qui permet de bien négocier ce tronçon avant d’en attaquer un plus difficile, jusqu’à Sewen, sur quasi 10km en faux plat avec vent de face, histoire de bien bosser avant les 8km d’ascension que je négocie plutôt pas mal, au train.
Il ne nous reste plus que 27km pour boucler la partie vélo et ses 87km, je finis en 3h00 (196ème temps), ce qui me place à ce moment de la course en 226ème position.

Une fois mes nouvelles Hoka Clifton chaussées (achat que je ne regrette pas du tout d’avoir fait), je pars dans l’allure que je m’étais fixée. Un peu trop vite d’ailleurs sur 300 mètres mais après un rapide coup d’œil sur la montre, je me calme vite fait. C’est dur mais cela tient, je ne suis pas habitué à maintenir un rythme, je craque vraiment sur le troisième tour, mais j’arrive quand même à résister et à boucler la course à pied à 5’ au km.
Je gagne du coup encore 32 places pour un classement final à la 194ème place.

Voir le classement

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Saint Blaise2015-05-06
Je souhaitais faire un 10 km pour travailler le rythme, je n’ai pas trouvé par rapport à mes dispos, je suis donc allé faire une course nature quasi à domicile sur la commune d’Augny.

Un 15 km avec un peu de dénivelé va me permettre de prendre quelques indications.

Pas de préparation particulière, une séance de 3h de VTT la veille en fin d’après-midi, me voilà au départ de ma première course de l’année.

4’15/km sera mon allure de départ, dès le Km 2 on attaque la première difficulté sur une pente assez douce pour ensuite basculer dans une descente rendue technique et glissante par les intempéries de ces derniers jours. Cela me permet de jouer un peu avec les Riot d’Adidas qui ont d’ailleurs un bon comportement.

Au Km 5, début de la plus grosse difficulté du jour, pas forcément très pentue mais sur quand même un bon 1,5 km. J’imprime un rythme assez soutenu tout en en gardant quand même un peu sous le pied car je veux pouvoir reprendre une bonne allure dès le plat revenu.

J’y arrive assez bien, je gère assez bien les passages techniques lors de beaux singles nécessitant de constamment relancer, pour aller finir sur le bitume les 3 ou 4 derniers kilos que j’arrive à négocier aux alentours de 4’10/km de moyenne.

41ème place sur 461 en 1h11’19s, content de moi, les quelques séances de vitesse ont dû servir !

Voir le classement

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Bilan Avril 20152015-04-30
Il y a un mois je disais : Les choses sérieuses vont commencer.

Ce mois-ci j'ai profité des vacances scolaires (et donc de l'absence des enfants) pour faire plus de vélo notamment des sorties la semaine.
J'ai donc accumulé pas mal de kilomètres.
Et surtout une reco du parcours vélo du tri de Belfort!

J'ai maintenu un bon niveau de kilomètres en course à pied, sans trop de dénivelé mais de bons exercices quand même.
A noter une nouvelle paire de chaussures, des Hoka One One Clifton, qui devrait m'apporter du confort avec tout de même un bon dynamisme.

Côté natation, je suis maintenant équipé d'une combi achetée d'occase!
En entraînement, cela reste très doux avec seulement 1 séance par semaine en moyenne.

Les chiffres du mois :
- Course à pied : 169 km (3900m+)
- Vélo : 680 km (6000m+)
- Natation : 7,9 km

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Bilan Mars 20152015-04-02
Mois de mars en 5 points :
- Comme prévu, week-end choc dans les Vosges
- Sinon plutôt light en trail
- Bon travail de rythme en course à pied et maintien de séances en natation et en vélo
- Un mois de "transition" avant d'attaquer les choses sérieuses car les premières dates arrivent à grand pas
- Dans 2 mois, le triathlon LD de Belfort et dans 3, le 6666Occitane!

Les chiffres du mois :
- Course à pied : 144 km (5844m+)
- Vélo : 282 km (1626m+)
- Natation : 9,5 km

Vidéo du week-end choc

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Bilan Février 20152015-03-01
Ce mois de février est, et restera longtemps je pense, le plus gros mois d'entraînement que je n'ai jamais fait.
J'ai pu atteindre ce volume, bien entendu, grâce à cette très bonne semaine de stage avec le club de Metz Triathlon.
Il ne me reste plus qu'à bien capitaliser ce travail afin d'aller vers mes objectifs de l'année.
A noter également et surtout la validation de mon inscription pour la Diagonale des Fous. Il ne fallait pas se louper, les places sont parties en 3 heures.

Pour le mois à venir, toujours pas de course en vue, mais un week-end choc dans les Vosges, afin d'y réaliser du gros dénivelé.

Les chiffres du mois :
- Course à pied : 193 km (4585m+)
- Vélo : 744 km (7590m+)
- Natation : 24 km

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Lloret Del Mar2015-02-15
J’ai eu l’occasion cette semaine de participer à mon premier stage de triathlon.

Organisé par le club Metz Triathlon, ce stage a eu lieu à Lloret Del Mar (60km au nord de Barcelone).

Du dimanche au vendredi, nous voilà donc dans la peau d’un pro, à passer notre temps à faire du sport. En parlant de pro, nous avions également la chance d’avoir parmi nous le double champion du monde ITU (International Triathlon Union) de triathlon longue distance Bertrand Billard (Site de Bertrand Billard / Facebook de Bertrand Billard).

J'ai été bien inspiré d’avoir repris sérieusement l’entraînement en janvier, car le programme préparé par les coachs annonce la couleur. En même temps, tant mieux on est venu pour ça !

En natation on a bossé la technique et le physique sur des distances que je n’avais jamais effectuées, surtout en une semaine.

En vélo, on est au moins sorti une fois par jour ce qui nous a permis de bien "borner".

Et en course à pied, quasi tout le temps du travail qualitatif, que je ne fais quasiment jamais.

Cela donne des chiffres assez intéressants avec plus de 32 heures de sport, répartis en quasi 13 km de natation, 500 km de vélo et presque 70 km de course à pied.

Très content d’avoir pu y aller, content de tout ce qu’on a pu faire, et bien content d’avoir re-goûté au dépassement de soi.

L’endroit est idéal, le programme excellent, les échanges entre nous toute la semaine enrichissants, cette semaine lance donc ma saison 2015.


Commentaire (1).
Ajouter un commentaire

Bilan Janvier 20152015-01-31
Me voilà inscrit à 3 épreuves (voir ici), il est donc temps de reprendre le chemin de l'entraînement.
J'ai repris principalement par ce que je préfère, le trail, c'est donc sur le Mont Saint-Quentin que j'ai passé une bonne partie de mon temps.
Je me suis également motivé pour aller à la piscine et j'ai fait quelques sorties vélos, obligé après avoir acheté de quoi rouler, même par temps froid.

Les chiffres du mois :
- Course à pied : 168 km (5480m+)
- Vélo : 309 km (2960m+)
- Natation : 7,9 km

NB : En février, petite surprise à venir!

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Bilan 20142015-01-03
Voilà une belle année sports de finie.

Ayant noté tous les mois les chiffres dans chaque sport, je me suis amusé à en faire les totaux.
Cela donne des chiffres assez impressionnants. Même si je sais bien que beaucoup d'autres en font bien plus que moi.

En tous cas, je vais m'en servir pour peaufiner ma préparation 2015 en vue des très Grands rendez-vous que je me suis donné.

A noter en 2014,

· la découverte des sentiers auvergnats (merci Chiken Run)

· une classique de plus au compteur avec la 6000D,

· la découverte des sentiers autour du Hohneck que je vais réemprunter lors de mes futurs entraînements

· mon abandon à Grenoble

· content d'être de nouveau finisher des Templiers (merci les Daniels)

· mon nouveau vélo (Kuota Kharma) avec qui j'ai effectué 1300km depuis Juillet

· un trail de la Vallée des Lacs (85km 4500m+) magnifique

· un trail des 1000 Etangs dans ma contrée d'enfance que j'ai enfin pu faire

· et ma petite famille qui me permet de faire tout ça


Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Bilan Décembre 20142015-01-02
Encore un mois sans dossard et avec très peu de course à pied.
J'ai effectué quand même un peu de vélo notamment lors de 6 séances sur les rouleaux.
Demain mois de Janvier, et je vais repartir progressivement vers plus de quantité.

Les chiffres:
Course à pied: 27km (300m+)
Vélo: 176 (750m+)
Natation: 3km

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Bilan Novembre 20142014-12-12
Premier mois de l'année sans course, et d'ailleurs premier mois depuis Août 2013.
Il était bien temps de penser à se reposer!

Ceci étant fait, les objectifs 2015 se dessinent (Course à venir) et la reprise de l'entrainement sérieux attendra aussi le passage du réveillon.

Les maxi chiffres de ce mois :
Course à pied : 36km (250m+)
Vélo : 32km
Natation : 2km



Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Bilan Course 20142014-11-04
Des chiffres sur les trails de l'année :

1 le numéro de dossard au trail des 1000 étangs.
2 premiers trails blancs ou 2 premiers abandons.
3 le nombre de bâtons en bois utilisés à la Vallée des Lacs.
4 le nombre de paires de chaussures différentes utilisées.
5 le nombre d'arrivées où était ma puce dont 2 en assistante de luxe.
6 régions différentes.
7 départements différents.
10 trails ou 10 mois, de Janvier à Octobre.
27 le nombre de kilomètres du plus petit.
85 le nombre du kilomètres du plus long, car abandon au 72ème du 160km.
496 le nombre total de kilomètres en course.


Tout cela pour dire que ce fut une grosse année de trail, peut-être un peu trop d'ailleurs.
Certaines fois plus des courses natures que des trails car pas assez technique, à mon avis.

Mais une très belle année avec de très belles régions visitées.

Commentaire (1).
Ajouter un commentaire

Bilan Octobre 20142014-11-02
Un bilan mitigé pour un dernier mois de compétition.
En ligne de mire le Grand trail des templiers.

Les multiples douleurs sont toujours là, mais j'ai tout de même essayé de garder un minimum d'entrainement afin de pouvoir aborder les templiers le plus sereinement possible.

A noter surtout ce mois-ci, le début de l'entrainement natation avec le club Metz Triathlon. Je pensais faire des aller-retour tranquille en reprise, que nenni, de bonnes séances encadrées avec quasi que des éducatifs. Avec mon niveau de départ cela devrait payer très rapidement.

En chiffres :
Course à pied : 174km (5430m+)
Vélo : 132km (1500m+)
Natation : 6km

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Grand Trail des Templiers2014-10-29
En cette fin octobre, il y a en métropole un événement important dans le monde du trail : le Festival des Templiers.

Déjà effectué en 2010, j’y retourne cette année grâce aux Daniels. Merci messieurs de m’avoir proposé de venir avec vous prendre le départ du Grand Trail des Templiers 73km (3400m+).

Avec une blessure pas complètement disparue et un entraînement du coup pas très en adéquation avec ce type d’épreuve, à 5h15 ce dimanche 26 octobre, le maître mot sera « souple » pour en venir à bout.

La première étape jusqu’à Peyreleau (20km) est plutôt roulante, cela permet d’étirer le peloton des 2700 participants. Je prends donc un rythme assez cool.

A l’issue de ce premier ravitaillement, cela va remonter en single, je décide donc de ne pas m’attarder ici afin de subir au minimum les bouchons. Nous rejoignons donc St-André de Vézines, le deuxième ravitaillement. Ma petite stratégie et mon rythme me font d’ailleurs gagner une petite cent-cinquantaine de places, mais les douleurs dans la cheville se font de plus en plus présentes.

Les réjouissances arrivent ensuite avec des passages magnifiques à flan de falaise dans d’anciens villages, des descentes bien techniques qui nous emmènent à La Roque Sainte-Marguerite où un point d’eau est mis en place. Je ne m’y arrête pas, j’ai encore bien suffisamment d’eau pour rejoindre le prochain ravitaillement, surtout qu’il faut grimper pour y aller, on ne va pas se charger inutilement.

A Pierrefiche, ma pause est la plus longue, j’en profite pour bien me ravitailler : pain et jambon, soupe et bien sûr coca. Je me dis que les douleurs vont s’accentuer, je décide donc de prendre ça avec philosophie et en profite pour prendre de bien belles photos de ces paysages qui nous sont offerts sous ce magnifique soleil.

La route est longue jusqu’au prochain point d’eau, 17km qui ne passent pas très vite, ça bouchonne un peu, ça traîne dans les descentes (ce qui n’est d’ailleurs pas très agréable pour mes cuisses). Mais bon, Masebiau est là et il nous reste les 10 derniers kilomètres.

La fin de parcours est une merveille avec des murs à gravir, la ferme Le Cade n’est qu’à 3 kilomètres mais il me faut quasi une heure pour y arriver et tout cela en plein soleil. Cette grosse difficulté passée, direction la grotte du Hibou mais après une longue descente dans de la caillasse où je me suis régalé, nous reprenons un bon mur jusqu’à une antenne. Une succession de montées-descentes et nous voilà à la grotte.

Il est maintenant temps de rejoindre l’arrivée après une belle dernière descente, où nous finissons, encouragés par de nombreux spectateurs pour passer sous cette mythique arche des Templiers.

Je passe la ligne en 12:00:09, très content au vu de la préparation et très content de clôturer cette belle année de trail.

Voir le classement

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Bilan Septembre 20142014-10-09
Un bilan très léger à cause de cette blessure qui me suit encore.

2 points positifs, la cause est peut-être trouvée et j'ai découvert un très beau trail (Rainkopftrail).

A noter une bonne sortie de vélo dans les Vosges sur le tracé des 3 ballons, une date pour 2015?...

Course à pied : 59 km (2000m+)
Vélo : 268 km (3100m+)

Direction octobre avec les Templiers!

Commentaires (2).
Ajouter un commentaire

Rainkopftrail2014-09-29
Ce dimanche 28 septembre nous sommes retournés dans les Vosges pour participer au Rainkopftrail.

Bien nous en a pris de descendre sur cette course.

Le parcours est excellent ! Du vrai trail avec de la technicité, du dénivelé et grâce à ce temps magnifique, des paysages splendides.

Pour débuter une remontée des pistes de descente de VTT, un petit passage sur les crêtes.

Ensuite une longue descente par le lac d’Altenweiher jusqu’à Kolbenwasen et nous remontons jusqu’au Rainkopf par Batteriekopf et Rothenbachkopf.

Déjà 2 belles ascensions mais le dénivelé n’est pas tout à fait fini, une dernière passant près du Grand Artimont et il est temps de redescendre par le lac de La Lande.

Tout ceci pour 28 kilomètres et 1400m+ sur des sentiers où il faut constamment regarder où l’on pose les pieds : racines, cailloux, arbres, … Du pur trail, du pur bonheur !

Pour ma course, reprise en semi convalescence, je décide de partir sur un rythme soutenu et on verra bien jusqu’où cela tiendra. Et puis au 20ème, les choses se compliquent et le manque de rythme se transforme en limite de crampes. Pas grave, car quasi pas de douleur à la cheville et c’est bien là le principal. Un trail exigeant, ou « sans répit » comme dit justement Johny, et qui vaut le détour.

J’y retournerai pour le finir, une première pour moi, je me suis loosé au lac de La Lande et n’ai pas fait le tour par la droite. Perdu dans mes pensées, j’ai filé tout droit par un beau sentier jusqu’au bout du lac où je me suis rendu compte de mon erreur. Aussitôt la ligne passée, je le signale et on me dit que je n’ai pas gagné grand chose : effectivement, cela ne se joue pas à grand-chose mais cela a un peu gâché mon plaisir, à l’année prochaine en plus attentif !

Commentaire (1).
Ajouter un commentaire

Bilan Août 20142014-09-07
Ce mois-ci, c'était l'objectif de l'année (UT4M 160) et les vacances.
Pour les vacances tout s'est bien passé, pour le tour de Grenoble cela a été moins souriant.

Une douleur à la cheville gauche m'a handicapé et les 13 heures de courses en compensation, comment dire, je le paie encore plusieurs jours après.

En chiffre ce mois-ci :
Vélo : 380 km (1760m+)
Course à pied : 140 (6500m+)
Natation : 900m en Mer.

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

UT4M2014-08-28
Une semaine avant le départ, des douleurs sont apparues dans ma cheville gauche. N’étant pas totalement handicapantes, je décide de ne pas consulter avant la course. Erreur sans doute car cela va sceller mon abandon au 72ème kilomètres à La Morte, nom approprié à ce genre de décision.

C’est donc au coucher de soleil que je décide de terminer ma course, qui n’était d’ailleurs quasi qu’une marche sur la fin, après environ 4500m de dénivelé positif en un peu plus de 12h40.

Pour ce qui est du tracé que j’ai parcouru, pas de doute le dénivelé est présent et bien présent car dès que nous quittons la ville de Grenoble, la montée sur Moucherotte se fait en très peu de kilomètres (12) avec un dénivelé très important (1700m). Le ton est donné avec un passage par le tremplin olympique.
Ensuite un sentier en balcon puis le début des grands chemins et de la route pour rejoindre le ravito de St Paul de Varces.
En fait chaque transition de montée se fera en grande partie sur la route ou sur grand chemin, telle que la traversée de Vif ou Laffrey.
Par contre les montées sont à chaque fois très raides et finissent sur des parties un peu plus techniques.

Concernant les paysages, ils étaient magnifiques avec des vues incroyables sur Grenoble, ainsi que sur le Mont Blanc.

Assistance : nouvelle expérience avec ma puce, tout s’est très bien passé, toujours là au rendez-vous, malgré la difficulté de circuler dans une région non connue.

Dés le lendemain, je prends rendez-vous avec l’ostéo pour mon retour à Metz. Et le verdict : c’est le bordel dans cette cheville !!! Blocage et soucis au niveau du talus (Wikipedia : Talus)

Cette semaine de repos pour la cheville et pour le psychologique fait un grand bien avant de se reconcentrer sur les dernières courses de l’année.


Commentaire (1).
Ajouter un commentaire

Suivi UT4M2014-08-18
A J-3 et 9 heures, voici les infos pour ceux qui voudront suivre la course.

Déjà s’il y en a qui sont en Isère vous avez le roadbook suiveur via ce lien, tous les points de passage sont mentionnés, http://ut4m.fr/wp-content/uploads/sites/2/2014/07/ROADBOOK%20ACCOMPAGNATEURS%20UT4M%202014.pdf

Ensuite si vous êtes un peu plus loin, nous serons pointés à chaque poste de contrôle et cela sera visible via le lien suivant : http://ut4m.fr/2014/08/16/live-pour-suivre-les-coureurs/
. Je vous donnerai le numéro de dossard Jeudi, sinon choisir la course UT4M 160 pour voir l'ensemble des coureurs.

Enfin ma puce qui va me suivre mettra, à la condition d’un réseau suffisant, des infos sur ma page facebook : https://www.facebook.com/pages/Manus-Sport/244468672376627

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Bilan Juillet 20142014-08-04
En juillet, à moins d’un mois de l’UT4M, la charge est le maitre mot.
On finit à 20 jours du départ le travail en fatigue et on commence la récupération active!

Les entrainements en ambiance "longue" (Dans les vosges et en optimisant au maximum le Saint-Quentin) ont été au rendez-vous et les chiffres de course à pied sont là pour l’illustrer.

A noter ce mois-ci un petit tour à la Plagne avec 2 sorties, une de 2 heures le vendredi avec Cédric et une de 8h39 le samedi sur la 6000D.

6000D où Marc nous a impressionnez, heureux finisher mais également Xav et un Johny avec un très bon chrono.

CàP : 244 km pour 10400m+
Vélo : 342 km pour 3490m+

Commentaire (1).
Ajouter un commentaire

6000D2014-07-28
A cause de la météo défavorable, nous ne serons pas montés sur le glacier de Bellecôte pour cette 6000D. Nous nous arrêterons à 2700m d’altitude.

En chiffre à ma montre, 65 kilomètres et 3100 mètres de dénivelé positif pour cette 25ème édition de la course des géants.

En fin de préparation pour l’UT4M (départ le 22 août), je profite d’être dans les Alpes pour me faire un peu de dénivelé. A la veille du trail, vendredi matin donc, direction Belle-Plagne où je rejoins Cédric pour faire une « petite » sortie de 2 heures. Au final 2h15, 16 km et 1000m+, cela sera suffisant car le lendemain la sortie sera plus longue.

Départ à 6h00 sous une petite pluie, nous savons déjà que nous ne monterons pas sur le Glacier de Bellecôte (3250m), mais l’organisation nous réserve une petite virée histoire de compenser.

Les 26.4 premiers kilomètres jusqu’à la Roche de Mio, avec un passage par la piste de Bobsleigh olympique, ne sont quasiment que de la montée, je paie la charge de travail de ces dernières semaines, les jambes sont lourdes. Sur la fin d’ascension de la Roche de Mio, les sensations sont quand mêmes meilleures.

Ensuite, nous attaquons une longue descente avec un léger passage technique où je peux enfin m’amuser, petit passage en bas des pistes noires dévalées à ski cet hiver avant de prendre la direction de Plan Bois.

C’est le point de départ de la deuxième difficulté, avec une montée vers le col de l’Arpette par un sentier en lacet. Une fois au sommet, direction la Plagne à travers les prairies et Montchavin à travers la forêt.

Un long sentier nous rapproche d’Aime, et après 2 km de piste cyclable nous rentrons et traversons le village avant de passer la ligne d’arrivée.

Au final 245 sur 1400 en 8h39.

Voir le classement

Ci-dessous mes temps de passage, qui montrent bien l’amélioration des sensations dans les jambes au fur et à mesure de la course.


Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Bilan Juin 20142014-07-03
Après un bon trail des 1000 étangs (trail1000etangs.free.fr/), la préparation sur du longue distance commence, avec plusieurs sorties type rando-course principalement dans les vosges en reco sur le parcours du trail de la vallée des lacs.

Je termine ce trail de 85 km, prépa pour l'UT4M, dans de très bonnes conditions, il me reste à continuer ce volume de travail tout en incluant un peu plus de renforcement musculaire.

Le mois en chiffre :
Course à pied : 217 km (9435m D+)
Vélo : 262 km (2643m D+)
Kayak : 7,5 km

NB : Une sortie Kayak très sympa avec le boulot :-)

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Trail de la vallée des lacs2014-06-23
Ce 21 juin, c’était rendez-vous à Gérardmer pour le Trail de la Vallée des Lacs dans sa version longue, 85 kilomètres avec 4500m de dénivelé positif.
Les objectifs de cette journée :
• finir mais dans de bonnes conditions, sur un bon rythme malgré la distance
• tester l’assistance avec ma puce, car c’est une répétition générale pour cet été et l’UT4M

Pour la course en elle-même : de bonnes sensations dès le début, je dois me retenir pour ne pas me « brûler » dès les premiers kilomètres ! Je fais tout de même les premiers 38 kilomètres à 8km/h de moyenne soit un chrono de 30 minutes plus rapide que sur le programme. De superbes sensations donc on profite.

La deuxième partie, plus dure par son dénivelé plus important, se passe bien aussi, l’arrivée au ravitaillement de Mittlach (56km) sonne l’arrivée de la plus dure partie de la course qui nous mènera au Hohneck, point culminant de la course. Une bonne soupe et c’est parti pour 2 heures d’ascension. Ensuite bascule sur Longemer, un dernier ravito près du lac et objectif de moins de 13 heures en vue.

Les 10 derniers kilomètres sont comme l’ensemble de la course avec de bonnes sensations, je finis le dernier kilomètre 500 à 12km/h à travers les rues et au bord du lac pour rejoindre ma puce qui m’attend sur la ligne arrivée.
12h52, à la 54ème place, fatigué mais en forme après l’arrivée, une assistance au top, voilà les objectifs remplis !

Pour le parcours, un régal du début à la fin, on a eu de tout et surtout du technique, des paysages à couper le souffle : vue la Vallée du Chajoux, passage en balcon au-dessus du Lac des Corbeaux, Lac d’Altenweiler, montée du Hohneck par le Kastelberg, descente sur Longemer avec vue sur son lac, et une arrivée en surplomb du lac de Gérardmer.

Voir le classement

Commentaire (1).
Ajouter un commentaire

Bilan Mai 20142014-06-08
Un bon mois de mai clôturé par un bon résultat au trail des 1000 étangs et par une bonne reprise des sorties vélos.

Augmentation du volume régulière, avec notamment une reprise des sorties type Rando/Course, en vue des objectifs à venir, le prochain est d’ailleurs assez proche, car fin juin ce sera le 85 km de la vallée des lacs.

Les chiffres du mois :
Càp : 182 km (3945m+)
Vélo : 342 km (3520m+)
Natation : 400m



Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Trail 1000 Etangs2014-05-30
Ce week-end, c’était retour aux sources.
Direction donc les vosges saônoises, village de Raddon et Chapendu, pour la 5ème édition du Trail des 1000 étangs.

Un 27 kilomètres avec 745m+, qui commence d’entrée par une montée sur grand chemin qui permet d’étirer le peloton : je pars sur un bon rythme, dans le top 15, que je ne vais pas quitter de la course.

Nous prenons ensuite un chemin fréquenté uniquement par les sportifs avec quelques passages de boue, des cailloux, et hop on continue par un chemin montant. Une légère descente, une traversée de route et on file vers la montée la plus raide du parcours sur un sentier entrecoupé de quelques rochers.

A ce moment, nous sommes sur le plateau du Haut de la Côte où nous allons serpenter entre les étangs sur un terrain jamais bien plat. Une traversée à travers champs avec une belle vue sur la vallée de Saint-Bresson, et nous repartons sur une belle descente direction des chemins parfois caillouteux parfois boueux.

Nous continuons ensuite par la 2ème montée, plus courte que la première mais bien casse-patte, et nous contournons Chapendu par succession de petites bosses le long d’un ruisseau à travers bois, sur une berge de trous d’eau où il fallait faire attention de ne pas aller se baigner.

Nous prenons ensuite la direction des Forges par la dernière belle côte qui, à ce moment de la course, fait bien mal. C’est d’ailleurs à ce moment de la course où je suis dans le dur. Je laisse passer l’orage en levant un peu le pied, et ensuite je ne peux que repartir de plus belle pour la suite où l’on passe à quelques centaines de mètres de lieux où j’ai passé la quasi-totalité de mes vacances, gamin, pour venir faire les foins dans ma famille.
L’Etang de la Remoulure, la Pierre de la Miche, l’Etang de Trésurier et ensuite descente vers l’arrivée. Enfin entrecoupée de quelques petits casse- rythmes mais plus rien ne m’empêche de maintenir un rythme qui va me faire terminer en 2h19, 11ème au scratch pour une moyenne de 11,9 Km/h.

Très content de ma course, merci aux bénévoles, et merci à Daniel et à toute son équipe pour l’organisation aux petits oignons de ce trail et pour le numéro de dossard !

NB : Merci à Micka pour les photos (à voir en totalité sur son blog : http://courirdanslesvosges.blogspot.fr/2014/05/le-trail-des-1000-etangs-raddon-70-le.html).

Voir le classement

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Bilan Avril 20142014-05-01
Ce mois d’avril a été marqué par mon premier abandon. Faute à qui, à moi.

Encore en analyse pour ne pas rééditer cette ou ces erreurs, j’ai effectué 10 jours de repos complet.

Mes exercices importants ce mois-ci :
- une course que je referai : le Raid des Carrières,
- une reco du grand parcours du Trail des 1000 étangs,
- une participation aux foulées de la Motte en souvenir de Lionel parti trop tôt,
- une reprise du vélo de route.

En espérant que la contracture ne soit qu’un mauvais souvenir, car les grandes échéances approchent et le début de la prépa aussi.

En chiffre :
Course à pied : 144km (2625m+)
Vélo : 130 km (1640m+)


Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Raid des carrières2014-04-07
Ce week-end, cela n’était pas prévu, mais le bouche à oreille m’a amené à Corbenay (70) pour le Raid des Carrières. Au programme un 13km (200m+) nocturne le samedi soir et un 37km (1200m+) le dimanche matin.

Cette course est mon premier échec.

Pourtant tout avait bien commencé : sur la nocturne, un départ très rapide mais quand même de bonnes sensations, je termine cette première étape en 58 minutes. Un parcours avec peu de dénivelé mais avec des passages à travers champs dans des singles, … tous les ingrédients.

Un repas, une nuit dans le gymnase et c’est reparti pour la 2ème étape.

Temps frais mais temps magnifique, tout est là. Le début du parcours reprend le début du parcours de la veille. Ensuite c’est parti pour une succession de montées et descentes plus ou moins raides mais le plus souvent raides et à travers la forêt. Que du bonheur de Trail ! L’organisation nous fait découvrir que même sans grand dénivelé, on peut trouver de quoi se faire plaisir. Jusqu’au 16ème km, cela allait à peu près mais une douleur se faisait de plus en plus ressentir à la cuisse droite. Au 25ème km, c’est le calvaire, même sur le plat je ne peux plus courir. Je décide donc de m’arrêter et de ne pas aggraver le mal qui est déjà là. Au 27ème km, un bénévole appelle l’organisation pour me rapatrier et c’en est donc fini pour moi.

Un beau raid que je suis d’autant plus navré de ne pas finir que le parcours faisait envie… mais je viendrai prendre ma revanche l’année prochaine. Et je donne rendez-vous aux amoureux du trail qui seront ravis de cette belle organisation (accueil, parcours, …)

Voir le classement
Site de la course

Commentaires (6).
Ajouter un commentaire

Bilan Mars 20142014-04-02
On appellera ce mois de Mars, un mois de transition.
Une semaine de ski, une semaine sans sport (un bon repos).
Une fin de cycle avec 3 premiers mois de trails "hivernaux".

En vélo une seule séance sur les rouleaux, on oublie, côté course à pied cela sera donc :

140km pour quand même 3500m+ dont le Petit Ballon de 50km.

A noter au mois de mars un premier essai, sac Oxsitis concluant mais pas avec son mélangeur, Hoka sur un 50km (ce seront de très bonnes 2èmes chaussures sur du long), et assistance ma puce déjà au top dès le premier essai.

NB : Oui c'est moi qui lève la main au milieu, vous m'avez-vu?

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Trail Petit Ballon2014-03-17
Je vais commencer aujourd’hui par des choses qui déplaisent.
Messieurs/dames avec vos écouteurs, cela est très déplaisant d’être obligé de crier pour vous avertir de notre volonté de passer à votre droite ou votre gauche. Et encore plus de se faire crépir le visage par votre morve. Voilà c’est dit !
Pour ce qui est de la course, j’ai eu comme souvent un gros coup de mou lors de la 3ème heure de course. Et, pour preuve de la non-difficulté de ce parcours, j’étais en avance sur mes prévisions les plus rapides !
Quelques rares passages techniques mais de beaux points de vue sur les vignobles de Rouffach.
La montée du Petit ballon se fait par les 2 ascensions les plus fortes du parcours.
Mon arrivée au 25ème km se fait dans la douleur, je repars avec la veste sur le dos.
La montée la plus sympa reste celle du Petit Ballon avec un horizon à 360°.
Ensuite c’est descente, un petit passage sur la neige et ravito au 33èmekm. Changement de stratégie : je laisse le sac et pars avec la ceinture pour une des parties les plus fades du parcours avec 8 bornes de chemin forestier pour rejoindre Osenbach et encore 9 kilomètres pour rejoindre Rouffach par chemin encore et route aussi.
Je finis en 5h15, un quart d’heure de mieux que la prévision la plus rapide sans aucune satisfaction. J’aurai donc couru la grande course nature du petit ballon (et non le trail ,appellation erronée) .
A noter : les premiers pas avec ma puce en assistance de choc, malgré les défaillances du GPS dans ces contrées alsaciennes !

PS : Je lancerais bien un sondage sur le dénivelé positif cumulé des participants car les 2100 annoncés ont l’air bien loin de la vérité.

Voir le classement

Voir les photos

Commentaire (1).
Ajouter un commentaire

Bilan Février 20142014-03-01
Ce mois-ci à noter que mes achats vélo du mois dernier m'ont permis d'effectuer 2 sorties sans avoir trop froid. Et en restant dans le vélo, l'achat des rouleaux me permet de faire du temps de selle à l'abri dans le garage.

Côté course à pied, j'ai fait quelques sorties type rando course, lors de ma semaine de vacances. J'en ai d'ailleurs profité pour faire une sortie avec mes bâtons. Ce qui ne me permet pas de dire que je vais les prendre dans le futur. Le gain portage/effet ne m'a pas convaincu.

Côté chiffres cela donne :
Course à pied : 154 km (3400m+)
Vélo : 162 km (1670m+)

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Trail Hivernal Moselotte2014-02-24
Je l’avais reconnu en octobre, il m’en restait donc quelques souvenirs. Comme le mois dernier, la neige a pointé le bout de son nez la veille pour que tout soit parfait.

Un départ « mural », suivi d’une montée continue en direction du point culminant de la course, le Haut du Roc à 1014m d’altitude. Pour y arriver c’est un enchainement de montées, de descentes et de parties roulantes et très techniques. La boue et la neige rendent la progression physique.

Ensuite direction Saulxures sur Moselotte par une longue descente d’une même technicité. De bons passages à travers forêt où je prends un réel plaisir. Mais j’en garde quand même un petit peu car dans mon souvenir la deuxième partie de course nous réserve un bon finish.
Passage éclair au ravito, j’ai déjà ce qu’il faut sur moi, nous voilà parti pour les 12 derniers kilomètres.

Déjà 2 très belles ascensions qui nous augmentent le dénivelé positif de pas loin de 300m, on redescend un peu et là en ligne de mire, loin et beaucoup plus haut, les concurrents qui me précèdent en train de passer sous la ligne électrique pour aller chercher la Tête de Zéfeut, dernière grosse difficulté de la journée.

Nous sommes au 24ème kilomètre, il ne nous reste plus qu’à descendre sur Cornimont par un billard comme dirait Julien Sapy, petit clin d’œil pour Marc.

Une descente bien boueuse, glissante, un plaisir pour les trailers puis nous sortons de ces forêts vosgiennes pour rejoindre le gymnase, point d’arrivée du Trail Hivernal de la Moselotte.
Il n’est pas étonnant de voir une liste d’inscrits aussi longue, un très bon parcours trail.

Merci à toute l’équipe du COHM plus particulièrement à Julien François et David Curien pour cette belle manifestation.

Voir le classement

Commentaires (3).
Ajouter un commentaire

Bilan Janvier 20142014-02-05
En ce début d’année 2014, reprise en douceur avec seulement 3,5 sorties par semaine.

Je me suis tout naturellement tourné vers la course à pied car je suis un peu frileux des pieds en vélo de route et le VTT est très peu praticable dans la région en cette période car la boue est plus que présente.

Un seul Trail ce mois-ci, ce qui devrait être le rythme tout au long de l’année.
Le Trail hivernal du Sancy en Auvergne est la date en janvier avec ses 30km/1300m+. Mon récit / Ambassadeur Auvergne The North Face.

Lors de mes entrainements j’ai beaucoup arpenté le Mont Saint-Quentin(vidéo), en long en large et en travers. Je commence donc à bien connaître les petits singles qui me serviront pour mes préparations futures.

Côté soldes, achat d’une paire de Hoka qui me servira dans mes sorties longues, type vallées des lacs (81km) ou UT4M (160km). Et un peu de textiles vélos qui me serviront à ne plus avoir peur de sortir sur la route en février.

Quelques chiffres :
Course à pied : 195,5 km (4800m+)
Vélo : 75,7 km (1000m+)


Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Trail du Sancy2014-01-20
Début de l’année 2014 par mon premier Trail Blanc, direction l’Auvergne, que veut me faire découvrir Damien Poulet, croisé 6 mois plus tôt sur la Transkarukera (cette année, elle aura lieu du 25 au 27 juillet).

Me voilà sur la ligne de départ avec près de 1300 furieux prêt à affronter les pentes du Puy Gros.
Le départ se fait au centre ville et nous prenons la direction du lac Guéry, lieu du premier ravitaillement et également du choix de la distance que nous devons parcourir. Je trouve cela assez sympa, un bon travail pour le mental.
Ces 9 premiers kilomètres débutent par une montée « Pailloux », nous y découvrons les premiers beaux points de vue du Sancy avant de redescendre vers le lac que nous longeons.
Un léger arrêt au ravito pour un coca et un peu de banane, des encouragements des bénévoles rencontrés la veille et de Damien et je file sur la droite pour effectuer le 30km. Malgré que je sois plus ou moins dans les temps, je sais qu’il sera difficile de faire les 3h30 espérées, le derrière des cuisses me fait trop mal en marchant dans les montées.
Une longue farandole de traileurs se dirige vers le Puy Loup dont le sommet est caché sous un épais brouillard. Nous redescendons un petit peu avant de monter sur Banne d’Ordanche et là, devant nous, une majestueuse mer de nuage recouvrant la vallée, le tout encadré par les monts enneigés du massif du Sancy.
C’est par une grosse descente technique au début sur la neige et ensuite dans la forêt de sapins que nous rejoignons le 2ème ravitaillement.
Nous partons ensuite sur une grosse ascension qui va nous mener au Puy Gros, point culminant de la course, la neige est bien présente. Ensuite nous redescendons dans la vallée par une grosse et longue descente glissante où je prends beaucoup de plaisir à me laisser glisser jusqu’au dernier ravitaillement du Marais.
Il ne nous reste plus que 5 kilomètres et une dernière ascension qui à ce moment de la course fait des dégâts avant de rejoindre l’arrivée par des chemins techniques et boueux où il faut bien faire attention à ses appuis.

En résumé : une très belle course où j’ai pris énormément de plaisir avec ses 1300m D+ pour 30 km, que je fais en 3h39. Ceci me classe à la 106ème place sur 607 classés sur cette distance. Content de moi et il va falloir re-travailler le derrière des cuisses pour le prochain.

Merci et à bientôt aux personnes de l’équipe XTTR63 que j’ai rencontrées ce week-end. Et surtout à Caroline et Damien de m’avoir si bien accueilli.

Voir le classement

Commentaires (4).
Ajouter un commentaire

Mont Saint-Quentin2014-01-03
Après 5 mois de présence dans ma nouvelle région, il était temps de vous faire voir mon terrain d'entraînement.
Mes premières découvertes (2 fois par semaine) se sont faites avec Julien que je remercie de m'attendre. Et par Paulo de nuit ou le week-end lors de sorties organisées avec de bons groupes de trailers "phacos".
Toutes ces sorties se font principalement sur le Mont Saint-Quentin.
Point culminant de la région messine (360m), il a été un point stratégique de part sa situation surplombant la ville de Metz.
Fin XIXème siècle (guerre de 1870), les français et les allemands y ont construits des forts.
Vous verrez par la vidéo qui suit ce terrain de trail avec boue, singles, pierriers, montées, descentes, racines, ... tout ce qu'il faut pour un centre d'entraînement hors montagne.

Voir la vidéo

Vidéo prise lors d'une sortie rando-coursele 11/02/2014 avec re-test des bâtons : Voir la vidéo

Commentaire (1).
Ajouter un commentaire

Croix Labbé2013-12-01
Cette reprise sérieuse de l’entrainement s’est clôturée samedi soir à Hussigny Godbrange lors de la première édition du Ttrail de la Croix Labbé.

Je m’inscris sur le 16 km, qui se déroule de nuit. La température est bonne pour courir, les conditions aux sols seront plus délicates pour ceux qui n’ont pas l’habitude d’évoluer dans un univers boueux.

Les 10 premiers kilomètres se font sur de grands chemins forestiers, tout pour les rapides qui peuvent évoluer sans difficulté.

Et c’est à partir de ce moment que l’on attaque le trail.

Un terrain plus accidenté sur chemin où il faut chercher ces appuis. Et de la boue parfois jusqu’à mi-tibia. Tout bon pour moi, je passe de la 19ème place au dixième kilomètre à la 14ème à l’arrivée, soit une course en 1h15 et un nombre de participants de 193.

Une bonne première édition!
Pour ma part, si je pouvais orienter le profil de la seconde édition, le parcours de l’ensemble de la course serait comme les 6 derniers kilomètres de cette année !

Voir le classement

Commentaires (5).
Ajouter un commentaire

Konacker2013-11-25
Petite course nature en cette fin novembre au lieu dit « Le Konacker ». L’idée principale était de se retrouver avec les potes du Forum sur la même course et de finaliser la journée par un bon petit resto. Très bonne journée, merci au Phaco et à Mago co-organisateurs du site et de la journée !

Revenons à la course, c’est quand même pour ça que je voulais faire ce petit post. Je me suis dit que pour finir ces 2 semaines de repos relatif, cette course de 13 km serait parfaite pour me tester sur le maintien de la vitesse. Je décide donc de partir vite sur cette traversée de forêt qui nous amène à cette longue montée sur bitume. On y fait d’ailleurs la quasi-totalité du dénivelé du jour (soit 235m+). Ensuite nous retournons en sous-bois sur un sentier légèrement boueux par endroit, une dernière grosse côte, un single sous le soleil avec une très belle vue et une descente qui nous ramène au lieu de départ. A ma montre 12 Km 400 en 57’57, ce qui donne une moyenne de 12,9 km/h.

Je ne pensais vraiment pas tenir ce rythme, j’en suis très content. J’ai tenu une moyenne au kilo sur plat entre 3’58 et 4’30.

Chose que je n’ai jamais trop faite, je vais insérer des séances de VMA pour continuer à tunner la deuche…

Voir le classement

Commentaires (2).
Ajouter un commentaire

Bilan 20132013-11-18
Dernier trail effectué, il est temps de faire le bilan de cette année 2013.

J’ai donc effectué 10 trails dont un kilomètre vertical et un ultra trail, 2 nouveautés pour moi.

C’est l’année de trail la plus accomplie de ces 4 années dans la discipline.
J’en ressors avec de grandes expériences, aussi bien sportives qu’humaines.
Sportives avec des résultats que je n’espérais pas sur le challenge Guadeloupe, le Volcano Trail ou encore la Transkarukera.
Humaines lors de cette même Transka avec ma « Pro » team assistance : faire partager son objectif à une bande de potes qui sont capables de dormir « à 3 dont 1 géant dans une Clio, dont un qui ronfle, c’est le géant qui ronfle, pas la Clio » pour vous suivre et vous apporter aide et réconfort.

De belles expériences et de belles rencontres, n’est-ce pas Cédric, Fred, Gérard, Miguel, Henri, Julien, Paulo et bien d’autres… lors de courses mais surtout lors de sorties entraînements et du plaisir partagé de découvrir de nouvelles traces.

Une bonne année 2013 avec donc 10 courses, 405 kilomètres, 27500 mètres de dénivelé positif.

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Sparnatrail2013-11-11
10ème et dernier trail de l’année 2013.

C’était à Epernay sur la dernière manche du TTN (Trail Tour National court). En chiffres, cette épreuve ne faisait pas peur, moins de 32 kilomètres pour 740 mètres de D+.
Il allait donc falloir courir et vite.

Sur les 7 premiers kilomètres de plat le long de la Marne, mon but était de mener un rythme entre 4’30 et 5’ au kilo. Chose assez facile car le parcours est en béton ou en grand chemin boueux mais permettant de suivre une bonne allure.

Les premiers mètres de dénivelé commencent, toujours sur chemin, entre les vignes, pour nous faire atteindre les contrebas du village d’Hautevillers.
Une succession de faux-plats montants ou descendants en lisière de bois ou dans les vignes nous amène au ravitaillement entre pluie et vent.

Début de 2ème moitié : la plus longue montée nous mène dans une forêt et ouvre sur un grand chemin boueux et parsemé de grandes flaques d’eau. Ensuite nous retournons au milieu de ces ceps de Moët & Chandon et autres grandes maisons de ce pétillant breuvage. Quelques descentes glissantes et amusantes nous rappellent que nous sommes sur une épreuve de trail et c’est une dernière descente qui nous ramène à Epernay.

Un chrono de 2h45 quand j’en espérais 3, very happy, et une 41ème place sur 502 classés qui me fait terminer cette année de trail sur une bonne note, Champagne !

Voir le classement

Commentaires (4).
Ajouter un commentaire

Belfortrail2013-10-21
Giromagny, 7h00 du matin ce dimanche 20 octobre.
Durant la nuit elle était déjà présente… et pour le départ elle nous rappelle qu’elle sera l’élément incontournable de la journée : la pluie va bel et bien faire partie de ce Belfortrail 2013 !!!
Au programme 54Kms pour 2700m+. Des chiffres qui doivent nous alerter quant à la difficulté d’une épreuve qui mérite toutes les félicitations des Traileurs.
Car oui on est bien sur une épreuve de Trail, n’en déplaise à certains qui, au premier ravitaillement (16Kms), trouvent déjà que cela glisse trop !
La première portion est la suite de 2 ascensions qui mettent déjà bien dans l’ambiance et d’une descente sur Sewen (la ville, pas le film et encore moins le prénom) avec alternance de singles à travers les sapins, les chemins et le long d’un canal. Un petit thé au ravito pour garder la chaleur et direction le Ballon d’Alsace.
Le lac de Sewen, le lac d’Alfeld et une belle montée sur le Ballon sous une pluie fouettée par le vent.
Le froid me prend, je choisis donc de mettre ma veste. Une courte descente et c’est ensuite un long faux-plat pour rejoindre le ballon de Servance. Le sentier n’existait plus, remplacé par une mini-rivière.
Ensuite longue descente pour rejoindre Plancher les mines, en passant par la cascade de la Goutte des Saules. Un ravitaillement, deuxième et dernier, une petite soupe qui ne fait pas que chaud au cœur, et c’est parti pour la plus grosse difficulté du jour, la montée sur la Planche des Belles Filles. Une vraie belle montée, par un single pentu.
Après une longue descente à travers chemins et singles, on traverse le village de Lepuix, pour rejoindre la dernière difficulté. Et c’est après le Mont Jean que nous retrouvons Giromagny pour passer la ligne d’arrivée.
Un vrai Trail que je recommande, bouclé en 7h21 à la 70ème place sur 380 partants.

Voir le classement
Voir la vidéo

Commentaires (2).
Ajouter un commentaire

4 ans de Trail2013-10-14
Je voulais juste par ce billet faire une petite rétro de ces 4 années passées.
François m'a lancé dans cette discipline sur le Noctutrail (17 kilomètres) et depuis, je n'ai cessé, au fil des différentes courses, d'augmenter le nombre de kilomètres jusqu'à arriver à un 120 kilomètres.

Petit retour sur ces 4 ans : Voir la vidéo

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Trail des leuques2013-10-01
Ce 29 septembre, c’était donc le Trail des Leuques au départ de Toul. 45 kilomètres nous attendaient pour 2000 mètres de dénivelé positif.
Et bien belle petite course bien organisée avec un marquage exemplaire et qui a su tirer le maximum des quelques « montagnettes » qui étaient à proximité.
De belles montées bien raides (un peu courtes à mon goût mais on ne peut pas faire pousser les montagnes !), de beaux singles, des descentes techniques parfois à travers bois, des passages avec de très belles vues, au milieu des vignes, … plein de choses qui m’ont fait passer une bonne matinée.
Les 20 premiers kilomètres se sont très bien passés, mais c’est à partir de ce moment que le manque de préparation s’est fait ressentir. Il a donc fallu gérer afin de ne pas attraper de crampes. Gestion et bons ravitaillements ont été mes maîtres mots pour rallier la ligne d’arrivée.
Un chrono de 5h12, pour une moyenne d’un peu plus de 8,5 Km/h. Il va falloir encore travailler un peu pour dépasser les 9 de moyenne.
Content d’avoir participé à la dernière édition de ce trail.

Quelques photos ici
Le classement

Commentaires (4).
Ajouter un commentaire

Transkarukera2013-07-31
L’association Transka a organisé la première édition d’un Ultra Trail en Guadeloupe, une épreuve de 120Kms pour 8300m de dénivelé positif.
Voici 3 mois que je m’entraîne pour cette épreuve et ce vendredi 26 juillet, à 22h15, me voilà au départ de la course à Basse-Terre.
Le départ est donné, nous prenons donc la direction des Monts Caraïbes à l’extrême Sud de l’île. Le sol est sec, le vent et l’air sont inexistants. Un début de course avec du mal à digérer les pâtes mangées 3h30 plus tôt, une atmosphère irrespirable, tout ce qu’il ne me faut pas. Il faut donc attendre le morne Vent Soufflé pour que je passe ce coup de chaud (vomissement, étourdissement) qui me mine le moral des premiers 10 Kms. Ce morne porte bien son nom et m’apporte un peu de fraîcheur, ce qui me remet doucement le pied à l’étrier. Mais 2ème coup de massue, le genou que je n’avais pas ressenti depuis le début se bloque… Après plusieurs mini-flexions, cela passe avec une légère douleur persistante. Je finis donc ces premiers 19 Kms avec de grosses incertitudes.
Afin de mettre toute les chances de mon côté, j’avais monté une assistance perso, que j’ai eu la surprise de voir, dans ces premiers moments difficiles.
Nous prenons ensuite la direction du Bassin Bleu, pour remonter le Galion. Ce n’était pas la première fois, mais de nuit cela change tout, seul au milieu de la rivière avec ses chutes d’eau, ses gorges, un moment inoubliable. Sortie de la rivière, direction la Citerne par la Trace des Poteaux, une ascension en ligne droite sous la ligne électrique. Le frais de l’eau et maintenant de l’altitude me donnent du baume au cœur et j’affronte l’Echelle et le Nez cassé. J’arrive donc à Papaye avec un plus large sourire après 35 Kms de course.
La suite est la partie la plus dure de la course, une traversée de Papaye aux Mamelles, 28 Kms dont très peu où la course est possible, à cause de nombreux passages boueux ou archaïques. Jusqu’au refuge Frébault je partage le chemin avec Damien Poulet. De bons moments et de bons souvenirs. Damien veut faire une pause, moi je préfère aller le plus loin possible de jour, c’est donc seul que j’attaque la deuxième partie. Je passe assez bien le Morne Moustique et Merwart. Par contre, comme lors de la reco, le Piton de Bouillante est interminable. Une petite tentative de sieste au sommet car la fatigue se fait ressentir, je cale le réveil à ½ heure plus tard, mais à peine 5 minutes après je tremble de partout, le froid m’a transpercé. Je repars donc, nuit tombante, pour la quasi-totalité en descente qui me mène aux Mamelles.
J’arrive donc aux Mamelles très fatigué et voulant dormir avant de repartir pour la deuxième moitié de course. Mais après m’être ravitaillé et changé (semelles, chaussettes, short, t-shirt) je décide de ne plus me coucher mais de repartir en direction de Pointe-Noire où je verrais à ce moment là si la fatigue persiste toujours. Une partie un peu plus roulante, un Morne : le Piment et une grosse descente plus tard, me voilà en moins de 4h00 et à la 6ème place provisoire au ravitaillement de Pointe-Noire. Une pause de 20 minutes allongé, les pieds à l’air afin qu’ils sèchent un peu, me repose aussi l’esprit. Un concurrent « bruyant » me double au ravito, je repars donc à la 7ème place.
Nous attaquons ensuite une montée infernale par la route au lieu dit de Varin, un Mur, dans une atmosphère proche des Monts Caraïbes. Ensuite nous rentrons dans la forêt pour faire un petit crochet qui nous mènera au pied du Piton Baille-Argent. Je suis alors pris de diarrhée, ce qui m’oblige à faire plusieurs arrêts. Dans la descente, je double le fameux concurrent bruyant et arrive au petit, mais ô combien important, ravitaillement de Beausoleil. J’y retrouve un autre Damien (croisé lors des trails du challenge et au Volcano) assis et pas bien. Les bénévoles me proposent à manger mais je leur dis que mon estomac n’est pas au mieux. Un des 2 bénévoles me dit qu’il a ce qu’il me faut et revient avec des feuilles de Goyavier qu’il me demande de mâcher.
Il avait bien raison, 10 minutes plus tard, plus rien, nous sommes donc dans la montée du piton. Après un petit gel, je décide un peu énervé par ce concurrent bruyant d’essayer de le déposer dans cette montée. J’attaque donc en 2 accélérations et monte malgré les kilomètres accumulés à un bon train. La forme est bonne, le moral au mieux après l’avoir déposé et surtout en sachant que maintenant je me trouve à la 5ème place. Je file donc motivé sur Bêtes Rouges, et passe la partie qui nous mène à Mazeau à une bonne allure. Une succession de descentes et montées dans 3 ravines, avec un passage lors de la dernière auprès d’une belle chute.
Maintenant à Mazeau, il ne me reste plus qu’à « descendre » sur Sofaïa, finalement une partie plus longue dans la tête que je ne l’avais imaginée. Je prends un ravitaillement, rapide, ne voulant pas me faire rattraper, j’apprends être à 1h00 du 4ème, et j’appelle ma puce pour qu’elle me dise où en est mon poursuivant. Il n’est pas encore à Mazeau, j’ai donc environ 2h30 d’avance, le trou est fait.
A Séverin j’arrive avec les pieds « défoncés », des ampoules de partout dont une qui s’est explosée lors d’un choc. Je change de chaussures, de t-shirt, mets ma casquette et repars sous un soleil de plomb pour les derniers 18 Kms à travers villages, champs de cannes, traversées de rivière et de mangrove. Un parcours quasi plat, que je cours dans sa quasi-totalité.
L’Hôtel de ville tarde à faire son apparition, je trouve le temps long, mais c’est finalement après 38h49, que je franchis la ligne d’arrivée de mon premier Ultra Trail. Heureux comme un gamin mais sans vraiment réaliser ce qui m’arrivait, encouragé par ma Team assistance d’excellence et des amis à l’arrivée, j’arrive à finalement moins de 9 minutes du 4ème.
J’écris ces mots plus de 24 heures après l’arrivée et je ne réalise pas encore très bien.
En tous cas, je veux remercier ma puce, qui m’a permis de m’entraîner ces 3 derniers mois (avec une sortie en forêt chaque week-end) et sans qui ce projet n’aurait pas pu se réaliser. Egalement Mitch, Céline, Delphine, JC, Katia et Julien qui m’on assisté lors de la course. Et Cédric pour ces sorties en forêt où il m’a beaucoup appris.
Merci également à tous pour vos messages, qui ont commencé à me faire réaliser la valeur du défi réalisé.
Photos de la course
Photos de l'assistance
Classement
Article France Antilles 1
Article France Antilles 2
Récit du quatrième
Récit de Damien
Videos de ma Transka filmées par ma superbe assistance

Commentaires (4).
Ajouter un commentaire

Transka Phase 32013-07-25
On y est, la préparation est maintenant derrière moi.
Ce dernier mois, j’ai fait un peu plus de vélo et la reconnaissance de la trace en mode randonnée.
Je n’ai pas tout reconnu, il me restera encore un peu de suspense.

Mon dossard sera donc le 21 et vous pourrez me suivre via un système de géolocalisation sur ce site web : Mygeolive

Rendez-vous Vendredi 26 Juillet à 22h15 (Samedi 27 Juillet à 4h15 pour la métropole) pour le départ.

Me reste plus qu’à préparer mon matériel et les sacs que je vais laisser aux courageux qui ont décidé de faire mon assistance.

Ce dernier mois en chiffres :
Course à pied : 90 Kms avec 4200m+
Vélo : 310 Kms avec 2205m+
Natation : 2,6 Kms


Commentaires (4).
Ajouter un commentaire

Transka Reco2013-07-08
Je souhaitais reconnaître les tronçons 3/4/5, de Papaye à la Route de la Traversée. Logistique assez compliquée qui fut facilitée grâce à Cédric qui descendait sur Matouba mardi 2 juillet.
Le mardi sera donc la reco de la Victor Hugues et de la Merwart jusqu’au croisement juste après le Morne Moustique. Une trace difficile type trace de Carmichaël non dégagée. Le choix pour la course de cette partie entre le short ou le cuissard sera simple, le cuissard afin de protéger les jambes. Des passages boueux, avec beaucoup de végétation, des échelles, … mais quand même des parties où l’on peut courir.
Le mercredi, en compagnie de Céline, c’est reco du Morne Merwart, des Trois Crêtes, du Piton de Bouillante et de la trace jusqu’aux Mamelles. Des mornes très raides, des descentes techniques, de la boue, une vraie trace guadeloupéenne. Par temps pas trop couvert comme nous l’avons eu, ce fut l’occasion d’admirer de très jolis points de vue et chutes d’eau qui rendent le parcours plus sympathique. Bien content d’avoir reconnu car la « descente » du Piton de Bouillante jusqu’à la Route de la Traversée est longue.
Après ces tronçons, 63 Kms sur 120 seront parcourus. Donc ne pas trop s’employer pour en garder pour la deuxième partie.
Vidéo du Mardi
Vidéo du Mercredi

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Transka Phase 22013-06-30
Voici le deuxième mois d'entraînement terminé.
A noter bien entendu, le Volcano Trail qui a eu lieu durant cette phase.
Les 2 semaines qui ont suivi ont été plus légères en course à pied, et en volume également.
Le mal de genou est sous surveillance, la reprise des entraînements en forêt va reprendre la semaine qui vient.
En route maintenant pour la dernière ligne droite avant le départ le 26 juillet à 22h15.
Les chiffres de ce deuxième mois :
Course à pied : 130 Kms avec 7595m+
Vélo : 210 Kms avec 1080m+
Natation : 3,5 Kms

Commentaire (1).
Ajouter un commentaire

Volcano Trail2013-06-17
Cette année, l’objectif était d’améliorer le chrono de l’année dernière soit 13h05. Objectif atteint.
Cette année, l’organisation avait inversé les boucles et avancé le départ à 4h00.
Départ donc de nuit sur la route qui mène aux Bains Jaunes, le tout au petit trot. Ensuite descente prudente direction les Chutes du Galion pour s’attaquer à la rivière euh non la Trace de l’Armistice. Une première montée dans la forêt à rythme soutenu mais sans se mettre dans le rouge. Au petit jour j’arrive sur la Citerne, et dans un épais brouillard je gravis l’Echelle, puis j’attaque une descente boueuse et technique pour finir la première grosse partie par la Soufrière via la Trace des Géologues. Une fois au sommet des Petites Antilles, il est temps de reprendre la direction des Bains Jaunes par le Chemin des Dames et le Pas du Roy. Après un petit bout de route en descente, je franchis le Nez cassé, dans un état désastreux (le nez hein, pas moi), comme dernière difficulté de cette première boucle. J’y perds ma montre Polar, bracelet accroché à un arbre et je me cogne la tête, comme en témoigne une petite bosse : le Nez Cassé porte une nouvelle fois bien son nom ! Cette première boucle se termine par la Trace Delgrès effectuée à un bon rythme mais avec beaucoup de prudence. Mes projections les plus rapides devaient m’amener à St-Claude en 5h00. Ce sera finalement en 4h31 .
Le début de la deuxième boucle était inédit pour moi, seule modification du tracé par rapport à l’année dernière. Cela nous amène à la remontée de la rivière du Galion en mode canyoning à l’envers. De l’eau par moment jusqu’au bassin, des cordes, de l’eau de partout. Sortie de rivière direction Moscou, avant d’attaquer la montée de l’As de Pique sur la Trace des Etangs, une trace vraiment technique, avec des racines et une humidité record mais surtout des cailloux avec de la mousse. Rien de tel pour « courir ». Ce passage derrière moi, c’est maintenant à Grand Etang et après 7h que se poursuit la course. Je savais y retrouver ma team supportrice (Delphine et Céline), mais je ne m’attendais pas à y trouver la Team Lamboley au grand complet (Julie, Gaëtan et ma puce). Une petite larme d’émotion et me voilà regonflé pour attaquer la montée du Carbet. Une fois la trace touristique abandonnée, c’est une ascension raide, limite escalade, qui nous mène au Col de l’Echelle. Une fois là, après avoir appris que j’étais 13ème à l’aire d’accueil du Carbet, il était hors de question que je me fasse rattraper. J’attaque donc la Trace Carmichaël, bien connue, mais où je trouve quand même un peu le temps long, dans l’attente de gravir la dernière difficulté du jour, la Grande Découverte. Une fois ces dernières pentes raides avalées, c’est la descente vers Matouba par la Victor Hugues. C’est à ce moment-là que je me rends compte que je peux faire moins de 11h. La joie de retrouver mon fan club à la sortie de la trace, la ligne d’arrivée qui se rapproche, le classement 13ème à ce moment, et ce chrono qui se dessine, me donnent plein de joie et des jambes.
Il ne reste plus que quelques 3,5Kms de route pour finir, assez pour rattraper Damien à qui je propose que l’on finisse ensemble, mais qui me dit ne pas pouvoir suivre. Je file donc seul pour achever cette journée extraordinaire avec un chrono de 10h36min24sec. Objectif dépassé !

Voir les photos
Voir la vidéo
Voir le classement
Voir le classement par catégorie


Commentaires (3).
Ajouter un commentaire

Transka Phase 12013-06-03
La Transkarukera, c’est dans 2 mois, mais la préparation est déjà commencée.
Afin d'en garder un petit souvenir, je vais dès maintenant commencer un petit récit.
Lors de ce premier mois j’ai effectué 23 séances en croisant entre course à pied, vélo et un petit peu de natation.
Une fois par semaine je suis allé faire du live en forêt sur des sorties de 2 à 5 heures.
Ce premier mois en chiffre :
Course à pied : 127 Kms avec 4875m+
Vélo : 362 Kms avec 2705m+
Natation : 3,2 Kms


Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Nocturne Monts K2013-05-01
Ce Samedi 27 avril 2013 a eu lieu à Basse-Terre la première édition de la Nocturne des Monts Caraïbes.
Au programme environ 18 Kms avec 1500m+.
28 participants sur le grand parcours, quelques abandons pour certains et quelques changement sur le petit parcours pour d'autres et c'est seulement 21 valeureux qui ont terminé cette course dans des conditions dantesques.
Environ 1 mois de pluie avant, de la pluie pendant la course et les 1500m de négatif deviennent une partie de non plaisir: du ski et/ou du bobsleigh en s'arrêtant tant bien que mal, en s'accrochant ou en se heurtant aux arbres sont la réalité de ces descentes à la limite dangereuse parfois.
Ceci dit je suis bien content de la prestation qui me place à la 7ème place en 3h20min.
Une bonne gestion de course, un apprentissage de ma Petzl, une découverte du début du parcours de la Transkarukera m'apportent encore un peu plus d'expérience avant les objectifs à venir.
Voir le classement
Voir les photos

Commentaires (2).
Ajouter un commentaire

Trail Aloel2013-04-19
Dimanche 14 avril, c’était la dernière épreuve du challenge 2013 de Trail Altitudes Tropicales.
L’organisation nous a gâté avec une petite trentaine de kilomètres avec 2800m de dénivelé positif.
Le départ est donné à Matouba, 50 mètres de route et c’est parti direction le Nez Cassé, la première difficulté du jour par la trace Victor Hugues. Toujours aussi fidèle à sa réputation surtout dans ces conditions, de la pluie sur Saint-Claude depuis environ 3 semaines.
La suite se fait sur la trace Carmichaël que je fais pour la première fois dans ce sens. Et bien je m’en rappellerai ! De la terre rouge, de la boue et 800 mètres de positif sur à peine 5 kilomètres sur ce qui devait n’être qu’une transition avant la descente jusqu’au Galion par le Chemin des Dames.
Une descente que j’apprécie encore très peu car elle casse bien, courir sur les rochers entre les touristes qui partent visiter la soufrière, décidément cela me casse les quadris.
Une petite pause Coca sur le ravitaillement placé au dessus des Bains Jaunes et nous voilà partis pour la Citerne par la trace de l’Armistice. Une trace rivière avec cette pluie qui m’a semblé beaucoup moins longue que la première fois lors de Volcano l’année dernière.
A la Citerne, dans un brouillard et un vent à écorner les bœufs, direction l’Echelle, la dernière grosse difficulté du jour. C’est à partir de ce moment, comme prévu avant le départ, que je me décide à forcer un peu et à essayer de « taper » dedans.
Donc s’enchainent la descente sur la Roche Fendue, le col de l’Echelle et la trace Carmichaël, direction Matouba pour rejoindre l’arrivée.
A la vue des concurrents sur la ligne de départ, je me suis dit qu’il y avait un coup à jouer au général juste en passant la ligne d’arrivée. A part 2 ou 3 à surveiller, qui dès le Nez cassé étaient déjà derrière moi, je finis à la 10ème place en 6h47.(Voir le classement)
Je finis donc le challenge par ma meilleure performance de l’année et par une 6ème place sur l’ensemble des 8 épreuves.(Voir le classement général du challenge)
Voir les photos
Mon challenge en chiffres :
8 Trails en 8 mois de Septembre 2012 à Avril 2013.
132 kilomètres.
11200 mètres de dénivelé positif.

Commentaire (1).
Ajouter un commentaire

Trace des Alizées2013-04-01
Vendredi 29 Mars nous sommes partis avec un pote se faire une rando sur la Trace des Alizées.
Au départ du Col des Mamelles nous prîmes donc la direction du Nord de l'île.
Le début de la rando se passe sous une forte pluie avec de fait pas mal de boue.
Passé Morne Léger, le temps se calme, le sol devient de plus en plus sec et nous abordons la première vraie difficulté (Morne Piment) qui comme l'a dit Eddy est "très épicé".
Nous prenons ensuite la direction du bourg Les Plaines par une grosse descente qui nous amène au bord de la rivière: une petite toilette et un petit rafraichissement sont les bienvenus.
Nous avions décidé de prendre une trace marquée sur carte mais qui devait très certainement être non marquée une fois sur place. Non seulement elle n'était pas marquée mais elle n'existait pas, c'est donc 2 heures d’ascension, à travers la végétation et/ou en escaladant, qu'il nous a fallu pour atteindre le Piton et les quelques 500m de dénivelé positif.
Grâce au GPS nous retrouvons une vraie Trace, celle qui nous mènera au Piton Guyonneau. C'est en nous restaurant avec une vue sur la Mer Caraïbe que nous décidons la fin de notre rando et cela sera par la trace de Belle Hôtesse.
D'abord par son abri, ensuite par son Morne et enfin par une dernière grosse descente qui nous mène à Trou Caverne, finalité des quelques 20 kilomètres avec près de 1600m+ et 1900m-.
J'ai mis quelques photos ici

Commentaires (2).
Ajouter un commentaire

Trail des Supremes2013-03-24
Guy Roux disait : "il vaut mieux perdre une fois 4 à 0 que 4 fois 1 à 0".
Eh bien on va dire suite à cette étape du challenge qu'il vaut mieux tout mal faire pendant une course que mal faire une chose à chaque course!

Le principe: une boucle d'un peu plus de 4 kilomètres pour 500m+ à faire le maximum de fois en 6 heures.
Le tout dans les Monts Caraïbes (hauteurs de Vieux-Fort), l'un des endroits les plus secs de la Basse-Terre.
Je ne fais que 4 boucles, ce qui me fait terminer à la 25ème place sur 100 et ce qui va certainement me permettre de ne pas finir dans les 10 premiers du classement général.
Pour résumer ma course: une première boucle avec de bonnes sensations que je fais en 50 minutes, suivie d'une deuxième un peu plus sur la réserve terminée en 55 minutes mais toujours avec de bonnes sensations, ensuite une 3ème en 1h05 avec une montée très très difficile et enfin la quatrième en 1h20 avec des crampes toute la montée, 2 à 3 frayeurs dans la descente me rappellent que ces 4 dernières semaines, je ne me suis pas préparé à cette course et que lorsque l'on part pour 6 heures, il faut bien s'alimenter.
Je décide donc de stopper après seulement 4h20 de course afin d'éviter blessures ou accidents.
A garder en mémoire pour la dernière étape du 14 avril et pour ne pas répéter les mêmes erreurs.

Voir le classement du trail
Voir le classement général du challenge

Commentaires (2).
Ajouter un commentaire

Trail Karuline2013-02-19
Ce dimanche 17 février sur les hauteurs de Bouillante s'est déroulée la 6ème étape du challenge.
Au programme du jour un petit 20 Kms pour un peu plus de 2000m de dénivelé positif.
C'était donc de la grosse montée, de la grosse descente à effectuer pour une grosse partie du temps sur ou dans la boue, avec notamment une trace des crêtes qui mène au Piton de Bouillante toujours aussi difficile.
Mes sensations : une difficile mise en jambe jusqu'à la fin de la première ascension, une première grosse descente bien menée, avant de traverser 2 fois la rivière et de monter au train les quelques 1200m de dénivelés qui mènent au Piton. Pour finir la dernière descente jusqu'à l'arrivée passée à la 13ème place.
Voir le classement du trail
Voir le classement général du challenge

Commentaire (1).
Ajouter un commentaire

Trail Café Chaulet2013-01-22
Nous devions monter sur le Piton de Bouillante mais suite à une interdiction d'un propriétaire, l'organisation a transféré le trail du jour sur le plateau Palmiste.
15 Kms pour 1200m+ nous attendaient avec au programme la rivière du Galion, la Trace des Poteaux pour accéder à la Citerne, l'Echelle, et la Soufrière par la Trace des Géologues.
Cette première partie comprend la majorité du dénivelé positif qui s'est faite sous la pluie, qui gifle le visage sur les hauteurs, et sur ou dans l'eau.
La deuxième partie est la descente par le Chemin des Dames, le Pas du Roy, direction le Galion avant de prendre à droite à travers la forêt tropicale (boue, racines, lianes en l'air et au sol, ...) et une traversée de champ qui nous emmène sur la ligne d'arrivée.
Un chrono de 2h57min10sec qui me place à la 16ème place sur 156 (Voir classement).
Merci aux filles pour les encouragements et les photos que vous êtes venues prendre malgré ce temps exécrable.

Voir le classement général après 5 courses.

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Trail Impec2012-12-18
Quatrième trail du challenge et cette fois-ci c'est un kilomètre vertical qui nous attend.
Départ type contre la montre (toutes les 30 secondes), pas de repère par rapport aux autres concurrents, il faut donc partir à fond et accélérer tout le temps.
Donc oui je suis parti à fond mais bon je n'ai tout de même pas accéléré tout le temps.
Un début de parcours technique : racines, cailloux, boue, rivière suivi d'une grosse montée pour ensuite emprunter la trace qui mène à la première Chute du Carbet avec de nombreux passages confectionnés type pont de bois.
Ensuite c'est cette fameuse trace déjà empruntée notamment au Volcano Trail qui nous fait passer entre la source et la première Chute du Carbet.
Pour finir au soleil dans une trace avec une végétation quelquefois embêtante pour passer la ligne d'arriver au passage du Col de l'Echelle.

Une 13ème place sur 173 en 1h25, je suis très satisfait de ma course.

Voir le classement

Commentaires (3).
Ajouter un commentaire

Trail Gatorade2012-11-28
Pour cette troisième étape du challenge des trails de Guadeloupe, direction Sofaïa pour une course de 16Kms avec 900m de dénivelé positif.
Je pars plus vite que lors de la deuxième étape et me place dès le début dans les 30 premiers.
A la différence des 2 premières étapes, la technicité est de suite présente. Un terrain qui me permet de doubler pas mal de participants.
Comme d'habitude des racines, de la boue, des rivières avec déjà pas mal de montées/descentes avant d'attaquer la grosse montée d'environ 400m de positif. Une ascension que je monte à un très bon rythme avant d'attaquer la descente.
Lors de l'étude du profil je n'avais pas vraiment fait attention mais lors de cette descente il y avait 2/3 gros murs casse pattes.
Ces derniers ont eu raison de mon reste de cuisses et avec la fatigue en trail arrivent les chutes.
Sans gravité mais qui calme un peu, je finis péniblement les 2 derniers kilomètres en perdant 2 places pour finir finalement en 2h23m48s à la 19ème place sur 165 (Classement).
Très content de ma course qui me place maintenant à la 15ème place du classement provisoire du challenge.

Commentaires (2).
Ajouter un commentaire

Karukera 20122012-11-23
Premier Courte Distance réalisé en 2h41. Content de moi surtout de mon vélo que je ne pensais pas réaliser à cette vitesse.
Pour la natation rien de surprenant lorsque l'on n'est pas bon et que l'on n'est pas entraîné. Quelques piqûres de méduse pour ravigoter, un peu de courant pour se rappeler que nous sommes en mer.
Un bon chrono vélo donc, parcouru en vélocité plutôt qu'en force, ce qui a été un bon choix tactique.
Enfin une course à pied bien gérée avec une performance à la hauteur de ce que je peux faire sous cette chaleur à environ 10h du matin ici.
Prochain rendez-vous sport ce dimanche avec un trail et prochain rendez-vous triathlon certainement à la seconde édition de l'half ironman de St-François.

Le classement c'est ici

Les photos sont

Commentaire (1).
Ajouter un commentaire

Trail Vert Intense2012-10-31
Au programme 16Kms pour 700m de positif dans les alentours de Tambour (Petit Bourg).
Une première partie assez roulante avec quelques traversées de rivière.
Une deuxième partie de course plus technique avec la quasi totalité du dénivelé notamment lors de la montée vers la trace Merwart. Après cette trace la particularité de ce parcours est la descente de la rivière Lézarde sur près de 800m. Assez déstabilisant de pauser ses pieds dans l'eau sur des cailloux que l'on ne voit pas. Pas de casse c'est bien là l'essentiel.
Assez content de ma course en 1h58min21sec qui me place à la 39ème place sur 191.
Voir le classement

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Trail Sport Plus2012-10-01
Ce dimanche 30 septembre avait lieu le premier trail du Challenge de la Guadeloupe.
Cela se passait pas très loin de la maison, dans la forêt proche de l'INRA (Petit Bourg)
Le parcours de 14 Kms (600m+) était assez roulant avec de bonnes portions de grand chemin.
Pas forcément adapté à mes qualités je réalise tout de même la boucle en 1h47 pour finir 37ème sur 246.
En terme de technicité cela se résume à plusieurs traversées de rivière (3 ou 4, je ne sais plus trop) et 2 belles descentes.
Moins dans la technique mais dans le physique il y avait quelques belles rampes qu'il était préférable de faire sans pluie.
Voir le classement
La seule photo souvenir est ci-dessous prise quelques minutes après mon arrivée.

Commentaire (1).
Ajouter un commentaire

Col des Mamelles2012-09-21
Le parcours : Baie-Mahault - Ste Rose - Deshaies - Pointe Noire - Col des Mamelles - Baie-Mahault
Distance : 91 Kms
Dénivelé positif : 1600m

Jusqu'à Deshaies c'est de la rigolade, ensuite c'est moins rigolo.
On monte et on redescend sans cesse jusqu'au pied du col.
Les plus marqués : La sortie de Deshaies jusqu'au Jardon Botanique et la montée de Baille-Argent Beausoleil.
Ensuite le col est assez dure sur certaine portion jusqu'au parc zoologique.
Le reste c'est une descente rapide avec quelques coups de cul notamment après la cascade aux écrevisses.

Content de l'avoir enfin fait.

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

La Soufrière2012-09-14
Ce vendredi matin je devais partir faire 3-4 heures de vélo sur le nord de la Grande Terre.
De passage à la salle de bain je découvre que la Soufrière est sans nuage. C'est d'ailleurs le cas pour la chaîne complète.
Je change donc de tenue et me voilà parti pour St-Claude, plus particulièrement les Bains Jaunes, lieu de départ de ma balade matinale.
Voilà donc qu'à 8h et quelques minutes je file par le Pas du Roy, la Savane à Mulets et le Chemin des Dames pour être au plus vite au sommet.
Magnifique, tout est découvert on voit donc la Désirade, Marie-galante, les Saintes, la Dominique.
Une fois le tour de la partie sommitale fait, je redescends direction le Col de l'Echelle en passant par la grande faille et descente ensuite par la Roche Fendue.
Petit tour de la Citerne et cela me tenait à cœur de me refaire la Trace de l'Armistice mais cette fois-ci en descente. Bon ben quand même moins dur qu'en montant mais bon un bon moment quand même! Les bras servent autant que les jambes.
Un petit détour jusqu'à la Chute du Galion (40m de hauteur) et ensuite retour vers les Bains Jaunes.
Une bonne sortie, et surtout de superbes point de vue depuis le sommet de la Guadeloupe.
La sortie en chiffre : 12,5 Km, 800m de positif.
Les photos sont par là : photos

Commentaires (4).
Ajouter un commentaire

Volcano Trail2012-06-26
Ce 23 juin à 18h05, je passe la ligne d’arrivée du Volcano Trail Grand raid de la Guadeloupe 55 Kms avec 4100m de dénivelé.
Une 38ème place sur 70 (100 inscrits au départ) en 13h05 d’effort.
5h00 du matin ce samedi me voici donc sur la ligne de départ. Je pars tranquille car je sais déjà que la journée sera longue.
Le parcours commence par la route de Choisy, un sentier et c’est parti, la remontée de la rivière du Galion qui me casse les jambes et l’envie. A peine 1h30 de course sur la trace des étangs et je préfèrerais déjà être au lit.
Descente de l’As de Pique, arrivée au Grand Etang, direction l’aire d’accueil du Carbet qui me remet le pied à l’étrier pour attaquer la deuxième partie de la première boucle sur un bon élan en faisant une bonne montée du Col de l’Echelle par la première Chute du Carbet.
La trace Carmichaël, beaucoup plus sympa que la dernière fois, moins humide, très bien passée m’amène à la Grande Découverte avant la descente sur Matouba et ensuite St-Claude fin de la première boucle. Cette longue descente me cuit les quadriceps qui vont beaucoup me manquer pour la deuxième boucle.
Début de deuxième boucle et début du calvaire, digestion difficile du ravito, une chaleur pesante et voilà que la trace Delgrès qui nous amène à Papaye me finit. La pause s’impose dès le début du Nez Cassé, à l’ombre, la tête sur les jambes pendant 5 minutes.
Après ce petit repos me voilà reparti lentement dans l’ascension de ce morne sur et sous les branches. Le moral revient dans la descente et je prends la direction des Bains Jaunes (prochain ravito) après m’être rafraîchi dans la rivière.
Une soupe, un petit massage de la nuque et du cuir chevelu par une professionnelle, une banane en main et c’est parti pour les 3 dernières difficultés de la journée.
La Citerne par la trace de l’Armistice, à l’abri du vent et dans une poiteur étouffante, on m’en avait parlé et bien je m’en souviendrai, montée interminable quasi tout en escalade dans les cailloux, la boue et les racines.
Arrivée à la Citerne, j’appelle ma puce pour lui dire : « vous pouvez venir mais sans vous presser je n’avance plus ».
Je m’attaque donc à l’Echelle dans une autre météo (vent et brouillard) qui me requinque et me permet de monter à un bon rythme et d’enchaîner sur la Soufrière. Quel bonheur cette senteur de souffre qui annonce de plus en plus la ligne d’arrivée.
Plateau de la Soufrière passé et c’est parti pour la descente par la Grande Faille, le Chemin des Dames et le Pas du Roy, les Bains Jaunes avec 2 petites soupes et c’est la route jusqu’à Saint-Claude ligne d’arrivée du Grand Raid.
Le trail le plus dur jamais effectué, un parcours excellent, une superbe organisation, ma puce avec les enfants à l’arrivée, pour clôturer en beauté cette journée du 23 juin.

Voir le classement

Photos

Commentaires (5).
Ajouter un commentaire

A La Désirade2012-06-14
J'ai profité d'une semaine en vacances sur l'île de la Désirade pour faire un petit peu d'entraînement trail.
Ma première sortie sera une traversée de l'île du Sud où se trouve le club au Nord côte accessible que par bateau ou par des "traces".
La première partie est donc l’ascension de la montagne (270m d'altitude) qui se fait par un sentier bien marqué et une pente douce au début et plus raide sur la fin.
La deuxième partie est une partie plate où je croise la route de la montagne, où j'aperçois les éoliennes, des parcs à chèvres et où j'attaque la descente sur la côte Nord.
La troisième partie est donc la descente dans le lit d'une rivière jonché de gros cailloux sous une forêt de grands arbres qui nous met à l'abri du soleil et du vent dans une ambiance "poite".
Et c'est l'arrivée sur l'océan, sur la gauche comme une plage de cailloux, des cactus sur le coteau, dans un magnifique paysage.
Le retour se fait par le même chemin, pour un parcours de 6,5 Kms.
Je ferais dans la semaine deux autres sorties par le même sentier pour montée sur le plateau.
Une fois je prendrais à gauche sur la route de la montagne qui est en fait un chemin carrossable en direction de Beauséjour.
Une dernière fois je prendrais à droite en direction de Baie-Mahault.
Sur ces deux sorties, les éoliennes, quelques points de vues, une ferme isolée seront les seules petites parties touristiques.
Rien à voir avec la Basse Terre, la Désirade est beaucoup plus sèche.
Vous pouvez venir voir les photos ici

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Future course2012-05-31
C'est bon mon inscription au prochain Volcano Trail de Guadeloupe vient d'être confirmée par l'organisation.
Me voilà donc inscrit sur le Grand Raid : 55 Kms / 4100m+
Le plus dur reste à faire!
Ce sera donc le 23 juin 2012 au départ de St-Claude, j'ai trouvé une chambre à 2Kms du départ, car St-Claude est quand même à 1h00 de route pour un départ à 5h00 du matin. Donc plus facile d'être déjà sur place.
Je me ferai descendre par un copain qui lui ira chercher son dossard le vendredi 22. Ce qui permet donc de laisser la voiture à ma puce qui pourra venir me voir si elle le veut :-)
Temps de course complètement impossible pour moi aujourd'hui à savoir, la première boucle (33Kms / 2100m+) a l'air très difficile en technicité avec beaucoup de passages à faible allure. Les connaisseurs annoncent les meilleurs d'ici en 7h30.
Mais bon on verra, le but pour moi : FINISHER.

Commentaires (2).
Ajouter un commentaire

Trail Sodial Cash2012-04-26
Prévu 2000 de positif, mais à cause des pluies de la semaine, l'organisation supprime le nez cassé et la trace de l'armistice car passage par le captage d'eau et la rivière du galion. Nous aurons donc que 1400m de dénivelé positif.
Reste au programme les bains jaunes, l'échelle, la soufrière et la trace Carmichaël.
Une première partie route pour faire Matouba - Les Bains jaunes et ensuite début des hostilités.
Une montée de l'échelle et de la soufrière assez bien digéré, mais la trace Carmichaël juste 9 jours après le trail Guadarun Etape 5 ont raison de mes jambes.
Si un jour je repasse par là pour le plaisir je ne passerai certainement pas par la trace Carmichaël car aucun plaisir à pousser la végétation pour avancer sans voir où l'on met ses pieds.
Une fin de parcours en descendant sur Matouba par la trace Victor Hugues assez bien négocié quand même pour finir en 3h19:58 à la 29ème place.
Assez satisfait, mais du repos est à prévoir!

Voir le classement ici

Voir les photos ici

Commentaires (3).
Ajouter un commentaire

Guadarun, Etape 52012-04-17
En tant que résident, nous avions la possibilité de participer à une étape du Guadarun (Course en 6 étapes sur les îles de la Guadeloupe).
Mon choix s'est donc tourné vers l'étape se déroulant sur la Basse-Terre.
Départ du Jardin d'Eau à Goyave à 7h00 du matin.
Une étape de 24 Kms avec un dénivelé positif de 1200m.
En fait un aller-retour entre le Jardin d'Eau et l'abri Morne Frebault en empruntant la trace Victor Hugues.
Une étape composée de 2 parties :
1) Une course de côte de 12 Kms où l'on effectue la quasi totalité du dénivelé
2) Une descente de la même distance pour rejoindre l'arrivée

La trace Victor Hugues est à la hauteur de mes espérances avec racines, terre glaise, escalade, rochers, boue (car sans pluie ce n'est pas rigolo).

J'ai effectué la montée avec une légère retenue (2h17) afin d'en garder pour effectuer une descente très bien négociée (1h40).

Pour donc un chrono de 3h57 qui me satisfait amplement.

Voir le classement.

Commentaires (6).
Ajouter un commentaire

Reco Trail2012-04-07
2 week-ends pour aller découvrir ce qui va m'attendre sur les trail à venir.

Le premier (illustré par 4 photos) trouve son départ de Matouba, direction Papaye (plus haut village de la Guadeloupe), pour ensuite aller franchir le Nez Cassé.
Une ascension extraordinaire, un sentier enfin une trace difficilement devinable dans la végétation et/ou dans les arbres.
Une descente toute aussi technique.
Et quelques traversées de rivières sur le parcours mettent bien dans l'ambiance.

Le deuxième week-end est touristique.
Au programme la première Chute du Carbet, le col de l'Echelle par une trace assez dangereuse, la Soufrière, descente par le Chemin des Dames, la Citerne et retour Chute du Carbet en rejoignant la trace Karukera.
Un début de parcours très peu roulant effectué dans une purée de pois mais quelle magnifique et impressionnante première Chute du Carbet.
Une Soufrière dans le nuage (dommage cela sera pour la prochaine fois).
Une descente sur la Citerne rapide, ainsi que pour rejoindre la trace Karukera et une fin de descente très technique.
Je pense que les photos illustrent bien cette matinée.

Commentaires (6).
Ajouter un commentaire

Récit Triathlon LD2012-02-29
Ce jeudi soir, le programme est simple, récupération du dossard.
Je demande à ma puce si elle veut venir, en lui disant que normalement Laurent Jalabert sera là.
A peine passe-t-on la porte que je le remarque assis sur la gauche.
Je récupère mon dossard, je vais dire bonjour aux membres du club, et je m'entends dire :
Mon coeur, on va lui demander pour prendre une photo ...
"Merci ma puce", car je n'aurais peut-être pas osé tout seul.
Nous voilà donc partis pour une photo et bien 5 à 10 minutes de discussion sur ses enfants, la chaleur en Guadeloupe, sa fatigue due au 12 février au Panama, notre "petit" Gaëtan de 2 mois né ici, ses débuts avec Christophe Faudot (né à Luxeuil-les-bains) après nous avoir demandé d'où on venait, raconté son matin au marché, ...
Une discussion simple avec une personne simple.
Je lui demande s'il est toujours le sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme (sa réponse: "cette semaine non, je regarde juste vite fait les résultats sur internet").
Jour J, le stress est là, impossible de finir le gâteau sport.
La tenue est prête, le vélo aussi, et je ne le savais pas mais le fan club aussi.
Les sacs de transition posés et le vélo au parc, direction la plage. L'eau est fraîche, la houle est bien présente comme annoncé.
Après à peine 100m je me fais arracher mes lunettes que j'ai la chance de retrouver et de me faire réparer par un sauveteur kayakiste.
Me voilà donc bon dernier pour ce début de natation que je redoutais tant. Je sors en 52 minutes de l'eau, je suis content et après les 300 mètres et la transition, me voilà parti pour les 92 Kms de vélo après 57 minutes de course.
La pointe des châteaux, pour ceux qui ont déjà visité, un vent de face à vous faire penser que vous êtes dans un col. J’avais noté ce point à la reco, ce qui me fait aborder ce début vélo de façon souple. Une première boucle en 58 minutes qui me fait dire que je dois ralentir un peu pour les 2 prochaines afin d'aborder la course à pied dans les meilleures conditions.
Après 3h05 de vélo, voilà donc le semi-marathon que je commence par une pause pipi. Ensuite donc 3 boucles, la première assez facile avant de commencer la seconde avec des débuts de crampe au ventre, et de commencer la dernière en marchant un peu car les douleurs ne s'estompent pas.
Une ligne d'arrivée après 2h09 de course à pied, 6h13min53sec de course et voilà ce premier Longue Distance et deuxième triathlon (voir Karukera 2011 sprint) terminé.
Très heureux d'être finisher, très content de mon chrono, très fier de mon fan club, voici ce qui résume mes sentiments après cette épreuve.

Voilà maintenant qu'il ne me reste plus qu'à inviter des potentiels vacanciers à venir en février l'année prochaine si la date ne change pas car je serai certainement encore de la partie.

Voir : Le Classement et les Photos.

Commentaires (3).
Ajouter un commentaire

Half Ironman2012-01-26
Bon voilà je voulais garder ça secret, mais bon ...
Le fait de faire le même parcours que ... Mr Laurent m'a décidé à vous en parler.

Oui Mr Laurent Jalabert va également participer au premier Half Ironman (1,9 Km de natation / 90 Kms de vélo / 21 Kms de course à pied) de la Guadeloupe.

Un peu fou et poussé légèrement par Nico je m'étais inscrit en me disant que cela me pousserait à aller nager et courir. Et oui ici c'est tellement facile pour moi de faire du vélo que j'en oublie ces autres sports.

Donc après mon premier Tri en novembre dernier version sprint, me voici inscrit sur des distances beaucoup plus longues.

Après déjà 4 semaines d'augmentation d'intensité de l'entrainement, me voici à 4 semaines de l'épreuve.

Voili voilou.

Site de l'épreuve : ici

Commentaires (15).
Ajouter un commentaire

Trail du Café Chaulet2012-01-10
Ce qui m'attendait :
- 14 Kms
- 1100 m de dénivelé positif (1400m sur mon altimètre, on valide 1350m :-) )

La météo :
- De la pluie : la veille, la nuit, et pendant le parcours de quoi rendre le sol ultra-glissant et boueux.
- Une température pas trop chaude, fraîche au sommet du morne dans le nuage.

Le parcours :
- Une rivière, avec de l'eau jusqu'en haut des cuisses, à traverser 4 fois.
- Un morne (piton de bouillante) à gravir en marchant, à quatre pattes, en escaladant, en s'accrochant
à tout ce qu'on trouve (liane, racine, pierre, boue, ...)
- Un léger passage sur la crête (montée/descente) avec de la boue jusqu'à mi-tibia.
- Une descente super technique que l'on fait en glisse, sur les fesses, sur le ventre, ..., enfin comme on peut.
- Pour finir un parcours en single track ou en hors-piste à travers la forêt tropicale.

Un chrono :
- De 3h15 (4,91 Km/h) qui me place à la 35ème place sur 147.

Des mercis :
- A titi pour m'avoir emmené.
- A mon fan club (mes beaux-parents, mes puces et mon fils).

Des liens :
Site des trails de la Guadeloupe ici
Le Carnet de route ici
Le Classement ici
Les photos ici

Commentaires (3).
Ajouter un commentaire

Karukera 20112011-11-22
On commence par quoi? ... ah oui la natation, eh bien non.

Phase 1 : La préparation, toute une logistique. Alors je dépose mes chaussures là , je n'oublie pas de laisser ma casquette, un gel, ... ensuite un sac que je laisserai à la sortie de la natation ... Pas simple tout ça, vous auriez pu prévenir les tri-athlètes avertis (enfin les juliens).

Phase 2 : La réparation de la crevaison à 40 minutes du départ à 2 pas du parc à vélo ... Eh bien super le triathlon mais sans vélo... Mais bon j'avais prévu je sors ma chambre à air, rien dans le pneu et hop je regonfle et PAF cela explose!! La loose j'ai pincé ma chambre ... Seul petit problème: j'ai également un trou sur le flan du pneu! Je bidouille un truc avec un bout de chambre à air et du carton de paquet de clope et hop deuxième chambre on regonfle et ça tient.

Phase 3 : Plus qu'1/4 d'heure, pour déposer le vélo, me faire marquer et m'échauffer les bras. Bon vite fait car le speaker m'appelle: un tri-athlète a un pneu pour moi, super, par contre on ne saura pas si la bidouille aurait tenu le coup!

Phase 4 : Enfin la course! Après de multiples bagarres dans l'eau, me voilà sorti après un peu plus de 11 minutes, euh on ne m'a pas prévenu, je sais nager vite maintenant, non je vous rassure cela ne faisait pas les 750 mètres, ils se sont loupés.

Phase 5 : 20 kilomètres de vélo avec 1 ou 2 difficultés dont la fameuse côte de Cocoyer, parcours que je réalise en un peu plus de 39 minutes, content de ma prestation même si j'aurais pu faire mieux mais bon ce n'est pas fini.

Phase 6 : Un peu plus de 5 Kms de course à pied pour finir, en 2 boucles, pfff dure la transition il va falloir travailler ça. Une fin de premier tour avec des douleurs abdominales qui passent mais un chrono à ne pas retenir, un peu plus de 29 minutes.

Phase 7 : Ma conclusion, très content de ma prestation, pour une première pas de grosses difficultés malgré le manque d'entraînement. Une bonne première fois qu'il va falloir concrétiser.

Le classement c'est ici

Les photos sont

Commentaires (4).
Ajouter un commentaire

A venir ...2011-11-16
Voilà je ne peux plus reculer, je suis pré-inscrit sur le sprint.
Le dernier matos du "parfait" tri-athlète est arrivé ce jour par colis.
Il ne me reste plus qu'à m'entraîner ... ah bah zut c'est trop tard.
La troisième séance de natation du mois ce lundi me fait remarquer que ces premiers 750 mètres de nage en mer vont être des plus difficiles pour moi.

Ce n'est pas grave, pour un premier je vais surtout en profiter pour appréhender ce sport et apprendre comment "gérer".

Pour le reste, parcours vélo reconnu il y a une dizaine de jours, pas facile et pour la course à pied on fera ça au feeling enfin surtout sans cerveau et aux forceps.

Rendez-vous Dimanche soir pour les résultats.

Commentaires (4).
Ajouter un commentaire

Magathlon2011-10-26
J'ai participé au Magathlon de Marie-Galante ce 22 octobre 2011.
J'y ai participé en relais sur la partie VTT.

VTT, oui mais quand même assez roulant avec peu de passages techniques.
Mais tout de même 500 mètres de dénivelé positif sur 43 Kms et une chaleur pesante, mon relais a débuté à 14h30.

Parcours dans l'ensemble sympa que je n'ai bouclé qu'en 2h04 finissant en 17ème position sur 26.
Les crampes ont eu raison de moi à 5 Kms de l'arrivée et m'ont fait perdre un peu de temps.
Assez déçu du chrono mais bon on fera mieux la prochaine fois :-))

Petit clin d’œil sur la pointe de vitesse (67,4 Km/h) faite sur la descente de Capesterre.
Et un carton rouge à Vélo Passion Caraïbe pour avoir trop durci ma fourche!

Pour info le magathlon c'est : 1,5 Kms de Natation - 3,5 Kms de Kayak - 40 Kms de VTT - 12 Kms de course à pied

Commentaires (2).
Ajouter un commentaire

Résultats du Duathlon2011-10-04
Un départ à 9h00 à la place de 8h00, c'est mieux il fait moins froid!!! Enfin il fait surtout beaucoup plus chaud.

Ce que je retiens :
- Une transition course à pied - vélo très dure pour moi et qui m'a handicapé les 7-8 premiers kilomètres.
- Une transition vélo - course à pied dure aussi mais cela m'a fait penser au deuxième tiers d'un Trail où tu as mal partout, tu as du mal à courir mais tu sais que quand ton cerveau sentira la fin cela ira mieux.
- Assez content de mon matériel de débutant qui m'a permis d'assez bonnes transitions. Juste attention à ne pas monter sur le vélo avant d'être sorti du parc à vélo (manque d'oxygénation du cerveau :-) ).

Voili voilou en tous cas très content de moi sous 30° et 75% d'humidité. Moi qui craignais le chaud, après 2 mois de présence cela a l'air de passer.

Les résultats c'est ici

Commentaires (2).
Ajouter un commentaire

Duathlon des Abymes2011-10-02
Petite information, me voilà parti pour faire plusieurs sports en une seule fois.
Avant d'en faire 3 (Ah je ne vous avais pas dit, je suis inscrit au club CSAG de triathlon), commençons par un Duathlon.
C'est pour demain, je vous tiendrai au courant du résultat.
Info course :
- cap* : 4,8 Kms
- vélo : 22 Kms
- cap : 3,4 Kms

* : course à pied

Commentaires (6).
Ajouter un commentaire

Trail des forts Besançon2011-05-10
Le Trail des forts du grand Besançon.
Dire qu'il faut attendre la 8ème édition pour me voir venir courir ici.

Eh bien j'aurais dû venir avant!
Oui car les 2/3 du tracé étaient connus car pratiqués en VTT, mais là encore plus le temps d'apprécier le paysage et les points de vue magnifiques sous ce soleil qui nous a accompagné durant tous le parcours.

De l'herbe aux rochers, des rochers aux racines, des chemins aux singles, des montées raides aux descentes qui le sont tout autant, un parcours où il n'y a rien à redire.

Farid m'avait amené sur la côte d'opale sous le soleil, j'ai eu la chance de faire venir Farid à Besançon sous le soleil.

Les photos c'est ici

Vous pouvez voir ci-dessous les données de ma course :

Commentaires (4).
Ajouter un commentaire

Ecotrail2011-04-08
L'Ecotrail de Paris 80 enfin 82 Kms avec une arrivée au 1er étage de la tour Eiffel.

N'est-ce pas une bonne manière pour Farid de visiter le monument ... ...

Vous allez me dire NON !

Et vous avez bien raison car ce trail est bien trop roulant. En quelques mots il faut trop courir.
Ce n'est pas pour nous, donc sans le réfléchir et le décider vraiment nous prenons toutes les dispositions pour mal se préparer :
- Apéro la veille à Midi.
- L'apéro qui continue tout l'après-midi
- Après les dossards récupérés un plat de pâte avec son petit rouge.

Cette préparation au millimètre, nous voici partis pour ces 80 Kms.
Des difficultés de ... ... ventre après cette belle préparation, sinon rien à signaler mis à part l'accumulation de kilomètres.

Un Ecotrail plutôt que 2 marathons mais du bitumes quand même! Bien dommage car les 10% de bitumes annoncés me paraissent léger.

Enfin très content de l'avoir fait et surtout fini!

Les photos c'est ici

Commentaire (1).
Ajouter un commentaire

Ecotrail en direct2011-03-23
Voilà une bonne nouvelle pour nos nombreux supporters !

Vous allez pouvoir nous suivre pendant notre future course par le lien qui suit :

Suivre la course en direct

En attendant de voir les photos et le petit récit de notre nouvelle aventure.

Commentaires (2).
Ajouter un commentaire

Ukulele2010-12-21
Car il faut toujours ajouter un peu de musique pour que ce site vous plaise, en voici un peu :

Voir ici ce petit morceau de musique

Moi j'adore!

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Un Ane peut ...2010-12-10
... en cacher un autre

Si vous me connaissez un peu vous savez que je ne parle pas de moi.
Bien entendu je parle d'une des bêtes préféré de ma puce.

Juste un petit billet pour vous annoncer l'album photo exclusif.

De nouvelles photos ont été ajoutées!

Commentaires (6).
Ajouter un commentaire

Trail des Templiers2010-10-26
Trail des templiers, commencer par quoi, ...
Sûrement dire merci à :

- Xavier : Grâce à qui on s'est inscrit.
- François : Pour les infos de course (à partir de 35 Kms cela commence seulement, les bâtons très bon achat, ...)
- Farid : Pour m'avoir attendu!

Sinon quelles journées, 70 Kms pour 3000m de dénivelé positif en un peu plus de 12 heures, en finissant tous l'après-midi sous la pluie.

Le principal a été fait : Passer la ligne d'arrivée !!!

Quelles joies et quelle envie de recommencer!

Voir la vidéo officielle

Commentaire (1).
Ajouter un commentaire

Noctutrail2010-10-02
A mi-chemin entre le trail de la côte d'opale et le trail des templiers voici une façon pour moi de voir si ma hanche tiendra dans 3 semaines.

Une course plus rapide que je tiendrai bien jusqu'à 2 Kms de l'arrivée.
Un chrono d'1h36:03 pour une 26ème place sur 112.
Plutôt content du classement malgré le chrono car la boue a du me ralentir un peu.

En tous cas très bon test pour le nouveau matériel : guêtre, booster.

Trail nocturne qui m'a aussi plu que l'année précédente avec une mention spéciale cette année avec mes puces présentes à l'arrivée.

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Trail de la côte d'opale2010-09-13
Direction Wissant,

Lieu de départ du trail de la côte d'opale.
58,5 Kms pour 1500m de dénivelé positif.
Fait majeur, du soleil dans le Nord, à une trentaine de kilomètres des côtes anglaises.

Après 8h16 de course, les plages, le sable, le bras de mer et les dunes, une bonne bière.

Bonne expérience!

Très bonne expérience avant les Templiers.

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Trail du pays de Sully2010-06-27
35 Kms en ces premiers jours de grande chaleur et premier trail de plus de 17 Kms.
Une nouveauté et une découverte.
Une découverte que j'ai payé cache au 25ème Km. Crampe, fringale, ...
De grosses erreur de débutant qui me serviront très certainement pour les trails à venir.
En espérant que je n'aie pas trop déçu François, ..., en tous cas je ferai tous pour me rattraper pour les courses à venir.
Une très bonne expérience avant d'aborder des courses plus longue et plus compliqués.
Rendez-vous en septembre à Wissant!

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Monfort l'Amaury2009-11-14
Deuxième fois de ma vie que je cours plus de 15 Kms.
Cela s'est très bien passé.
Une course assez bitume.
En tous cas j'aime bien ces courses de nuit.
Une bonne expérience, que je souhaite réitérer.

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire

Noctutrail2009-09-26
Premier trail de ma vie, en plus de nuit.
Très bonne expérience, merci à François de m'avoir lancé dans cette aventure.

Un chrono d'1h40 (51ème sur 147) pour une première, à confirmer ou à améliorer pour la prochaine fois.

Aucun Commentaire.
Ajouter un commentaire