Association des Hyperinsulinismes
6000D2014-07-28
A cause de la météo défavorable, nous ne serons pas montés sur le glacier de Bellecôte pour cette 6000D. Nous nous arrêterons à 2700m d’altitude.

En chiffre à ma montre, 65 kilomètres et 3100 mètres de dénivelé positif pour cette 25ème édition de la course des géants.

En fin de préparation pour l’UT4M (départ le 22 août), je profite d’être dans les Alpes pour me faire un peu de dénivelé. A la veille du trail, vendredi matin donc, direction Belle-Plagne où je rejoins Cédric pour faire une « petite » sortie de 2 heures. Au final 2h15, 16 km et 1000m+, cela sera suffisant car le lendemain la sortie sera plus longue.

Départ à 6h00 sous une petite pluie, nous savons déjà que nous ne monterons pas sur le Glacier de Bellecôte (3250m), mais l’organisation nous réserve une petite virée histoire de compenser.

Les 26.4 premiers kilomètres jusqu’à la Roche de Mio, avec un passage par la piste de Bobsleigh olympique, ne sont quasiment que de la montée, je paie la charge de travail de ces dernières semaines, les jambes sont lourdes. Sur la fin d’ascension de la Roche de Mio, les sensations sont quand mêmes meilleures.

Ensuite, nous attaquons une longue descente avec un léger passage technique où je peux enfin m’amuser, petit passage en bas des pistes noires dévalées à ski cet hiver avant de prendre la direction de Plan Bois.

C’est le point de départ de la deuxième difficulté, avec une montée vers le col de l’Arpette par un sentier en lacet. Une fois au sommet, direction la Plagne à travers les prairies et Montchavin à travers la forêt.

Un long sentier nous rapproche d’Aime, et après 2 km de piste cyclable nous rentrons et traversons le village avant de passer la ligne d’arrivée.

Au final 245 sur 1400 en 8h39.

Voir le classement

Ci-dessous mes temps de passage, qui montrent bien l’amélioration des sensations dans les jambes au fur et à mesure de la course.


Ajouter un commentaire